Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 05/08/2020 à 10h56

Baikowski -1,03% 9,600€

  • ALBKK - FR0013384369
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Benoit Grenot, DG de Baikowski

Benoit Grenot DG de Baikowski

La forte internationalisation de Baikowski permet d'aborder la crise avec confiance
Benoit Grenot, DG de Baikowski

Boursier.com : Baikowski a fait son apparition en Bourse de Paris début 2019 et demeure peu connu des investisseurs. Quelles sont les spécialisations et les marchés adressés par l'entreprise ?

B.G. : Baikowski est un fabricant de minéraux industriels sous forme de poudres et de formulations à très haut niveau de pureté, à destination de marchés internationaux de niches, pour des applications de hautes technologies. Les secteurs adressés sont divers : l'électronique, les éclairages de spécialité, le médical, l'aérospatial, la Défense. L'entreprise existe depuis 115 ans et dispose de sites industriels à Annecy, aux Etats-Unis et au Japon. Nos clients sont de tous types : des PME comme des grands donneurs d'ordres dans l'automobile, des fabricants de puces électronique, des fabricants de blindage. L'Asie représente 50% du chiffre d'affaires. La France génère moins de 3% de l'activité totale.

Boursier.com : 2019 semble avoir été un exercice compliqué : recul du chiffre d'affaires et de la marge nette à 6,4%. Pourquoi?

B.G. : 2018 s'est avéré être un exercice remarquable, installant une base de comparaison très élevée. La situation a été plus difficile en 2019, notamment sur de grands marchés comme l'automobile et l'électronique, en dépit d'une bonne dynamique sur certains marchés plus petits et très techniques. A noter que le deuxième semestre 2019 avait accouché d'une progression d'activité par rapport au premier. Il faut en outre comprendre que Baikowski s'inscrit sur des projets de long terme, de 3 à 5 ans et qu'une lecture semestrielle de l'activité est peu représentative.

Boursier.com : En 2018, vous dégagiez une rentabilité nette de plus de 10%. Considérez-vous que le niveau est de nouveau atteignable et qu'il constitue un plateau?

B.G. : Ce niveau est tout à fait atteignable. Mais il est difficile de donner un horizon étant donné les circonstances actuelles! Nous sommes sur des temps de développements longs d'applications de haute technologie et il est parfois difficile de savoir à quelle date ils donneront leur pleine mesure. Mais oui, nous visons un tel niveau de rentabilité à l'avenir.

Boursier.com : Comment se traduit la crise pour vous?

B.G. : Nous sommes confiants à plusieurs titres. Tout d'abord en raison de notre forte part de chiffre d'affaires réalisée en Asie, dans des pays qui ont redémarré. Notre site au Japon ne s'est pas arrêté et nous avons constaté un redémarrage très net des commandes en Asie depuis environ 1 mois. En outre, nous avions débuté la période de crise avec un niveau de stocks assez élevé, nous permettant de livrer nos clients. Nos unités aux Etats-Unis continuent aussi de fonctionner. Par ailleurs, nous disposons d'une Trésorerie suffisante pour passer ce cap.

Boursier.com : Que faites-vous dans le secteur automobile?

B.G. : Nous adressons le marché des phares LED de nouvelle génération, segment progressant au sein du marché automobile. Nous fournissons la matière première à des fabricants d'éléments de phares qui ensuite adressent les équipementiers automobiles. Nous nous positionnons donc en amont, au tout début de la chaîne de production.

Boursier.com : Quelles étaient les raisons de votre introduction en Bourse début 2019 et pourquoi ne pas avoir levé d'argent?

B.G. : La cotation résulte de la scission avec PSB Industrie, qui signifiait d'ailleurs Pierre synthétique Baikowski. Les actionnaires ont souhaité séparer les activités pour mieux identifier un acteur spécialisé dans son domaine, tout en restant au capital de Baikowski. Nous n'avons pas eu besoin de réaliser de levée de fonds et il n'est pas prévu d'en réaliser.

©2020,