Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 08/07/2020 à 14h46

Bio-UV Group -1,60% 6,160€

  • ALTUV - FR0013345493
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Benoît Gillmann, PDG de Bio-UV Group

Benoît Gillmann PDG de Bio-UV Group

Nous visons une commercialisation fin mai pour notre traitement anti Covid-19 par UV
Benoît Gillmann, PDG de Bio-UV Group

Boursier.com : Où en est le développement de votre système de destruction du Coronavirus par UV annoncé début avril?

B.G. : Nous allons valider, cette semaine, la capacité du système à désinfecter et éliminer tout type de micro-organismes grâce à la technologie UV-C. Une fois cette étape franchie, nous testerons la capacité du système, directement sur le Covid-19. Pour nous, le passage de l'une à l'autre ne change pas fondamentalement les choses, puisque les doses d'UV nécessaires pour détruire le Covid-19 sont connues. A notre connaissance, il n'y a pas, à ce jour, d'appareil UV, sur le marché, ayant été testé sur le Covid-19, que ce soit sur air, eau ou surface.

Boursier.com : Qu'espérer pour ce qui est du timing de mise sur le marché ?

B.G. : Nous visons une commercialisation fin mai. Au prix abordable de 1.300 Euros HT. Sa destination : le monde de la Santé au sens large, mais aussi l'univers du nettoyage.

Boursier.com : On vous connait pour le traitement de l'eau par les UV. Il s'agit là de traitement des surfaces...

B.G. : Nous avions arrêté le traitement des surfaces il y a 15 ans, mais l'opportunité est majeure aujourd'hui. Nous sommes dans la zone de confort de notre technologie que nous maîtrisons depuis 20 ans. D'ailleurs, du fait de notre savoir-faire, la mise au point du prototype ne nous pas pris beaucoup de temps.

Boursier.com : Ressentez-vous un ralentissement de commandes sur vos activités de coeur de métier?

B.G. : Nous confirmons un carnet de commandes record sur nos deux activités. L'activité commerciale continue sur la même tendance que les semaines passées. Les armateurs viennent certes de bénéficier d'une année supplémentaire pour l'installation du système de décontamination sur leur ballast. Pour nous, cela ne change pas fondamentalement les paramètres de l'équation. Concernant la partie "terrestre", nous venons d'emporter un appel d'offre pour un montant très significatif pour un aquarium de taille considérable à construire. Les synergies avec notre acquisition, Triogen plutôt positionnée sur la technologie à l'ozone, fonctionnent, notamment dans l'aquaculture. Les clients peuvent travailler sur les deux technologies.

Boursier.com : Avez-vous opté pour des mesures d'aides gouvernementales ?

B.G. : Par mesure de prudence, nous avons activé certaines mesures gouvernementales comme le décalage des échéances sociales. Nous n'avons en revanche mis aucune personne au chômage partiel. En outre, nous avons aussi décalé de 6 mois, nos échéances de remboursement d'emprunt, sur le principal. Enfin, nous avons demandé à bénéficier du prêt garanti par l'Etat à hauteur de 2,65 ME auprès de nos partenaires bancaires.

©2020,