Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 05/08/2020 à 13h21

Bio-UV Group +5,63% 6,380€

  • ALTUV - FR0013345493
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Benoît Gillmann, PDG de Bio-UV Group

Benoît Gillmann PDG de Bio-UV Group

Une croissance supérieure aux prévisions initiales
Benoît Gillmann, PDG de Bio-UV Group

Boursier.com : Comment interprétez-vous les chiffres annuels ?

B.G. : Avec un chiffre d'affaires de 12,4 Millions d'Euros, la croissance des revenus de BIO-UV Group de 22% est ressortie supérieure aux prévisions initiales qui anticipaient une progression de 15% à 20%. Cette performance provient surtout de l'activité de traitement des eaux de ballast qui affiche une hausse de 68% sur la période.

Boursier.com : Quelle est l'évolution de l'activité historique ?

B.G. : Cette activité a progressé de 20% en France mais elle a connu une légère décroissance à l'international. Cette situation est liée au contexte géopolitique en Iran et au Qatar. De plus, notre partenaire américain s'est réorganisé ce qui a pesé sur les ventes. Au global, l'activité historique a représenté 7,2 Millions d'Euros de revenus en 2018 et le ballast 5,2 ME...

Boursier.com : Pourquoi la croissance est-elle aussi soutenue dans le ballast ?

B.G. : Depuis 2017, les bateaux neufs doivent disposer d'un équipement de traitement de leur ballast. Dès septembre 2019, tous les navires existants de plus de 70 mètres devront en disposer... Sur la période 2018-2024, ce marché est estimé à 15 Milliards d'Euros compte tenu des 50.000 bateaux concernés par cette disposition. BIO-UV Group intervient uniquement sur la technologie ultra-violet qui représente la moitié de ce marché, soit environ 7,5 Milliards d'Euros attendus sur la période ...

Boursier.com : Quelles sont vos ambitions en ce domaine ?

B.G. : Nous visons une part de marché de 3% face à des concurrents qui sont de grands groupes comme Alfa-Laval. Parmi nos atouts, BIO-UV Group est plus flexible, plus agile et plus réactif que ces grands acteurs.

Boursier.com : Pouvez-vous préciser votre feuille de route ?

B.G. : La dynamique se poursuit et est bien engagée en 2019. Sur le marché du traitement des eaux de ballast, nous disposons d'une excellente visibilité avec, au 31 mars 2019, un carnet de commandes de 6,2 ME, entièrement facturables en 2019, soit une croissance de l'activité déjà sécurisée en 2019 de près de 20%. Et sur nos marchés historiques, nous bénéficions toujours de catalyseurs de croissance solides qui devraient nous permettre de réaliser une croissance significative en 2019.

Au-delà de 2019, nous avons réaffirmé nos ambitions d'atteindre en 2022 des revenus d'environ 40 Millions d'Euros avec une marge d'exploitation supérieure à 10% sur le même horizon. Cette progression proviendra surtout des ballasts alors que l'activité historique connaît une progression annuelle de 5% à 6%. Elle est dopée par l'aquaculture et la réutilisation des eaux usées...

©2019-2020,