Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/01/2021 à 17h35

Solocal +2,73% 2,657€

  • LOCAL - FR00140006O9
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Benjamin Jayet, Gérant de BJ Invest, actionnaire de SoLocal

Benjamin Jayet Gérant de BJ Invest

Nous voterons contre le plan, avec l'association RegroupementPPLocal
Benjamin Jayet, Gérant de BJ Invest, actionnaire de SoLocal

Boursier.com : Dans quel esprit êtes-vous à quelques heures de l'Assemblée Générale de SoLocal Group ?

B.J. : Un état d'esprit constructif... La dramatisation excessive de la direction du groupe qui consiste à dire "c'est nous ou le chaos" est étonnante et contre-productive. La direction ne doit pas oublier qu'une entreprise appartient à ses actionnaires et que le dialogue avec eux est incontournable...

Boursier.com : Concrètement voterez-vous contre le plan de redressement financier de la direction ?

B.J. : Les choses sont claires : nous voterons contre le plan ! Nous le ferons avec l'association RegroupementPPLocal - ce qui représente plus de 18% des droits de vote- comme annoncé ce matin. Nous avons tout fait pour que la raison l'emporte et que les actionnaires puissent se réunir et s'organiser autour de notre regroupement, comme les créanciers l'ont fait de leur côté. Il faut être ensemble autour de la table. Les actionnaires ont été les grands absents de la négociation du plan. Nous devons ouvrir la voie à un nouveau partenariat avec les créanciers...

Boursier.com : Beaucoup d'observateurs s'interrogent légitimement sur vos intentions depuis que vous avez communiqué sur votre présence au capital de SoLocal Group. Quelles sont-elles ?

B.J. : Nous détenons, moi-même et Philippe Besnard 7% du capital du groupe et nous en sommes heureux. Notre but est de nous inscrire sur du long terme. Nous sommes là sur le long terme, car nous souhaitons proposer un projet industriel ambitieux qui permette à SoLocal de renouer avec une vraie croissance et de devenir un leader de l'accompagnement dans la transition digitale des TPE et PME. En ce sens nous voulons jouer notre le rôle d'actionnaire en usant de notre expérience opérationnelle du digital.

Boursier.com : Avez-vous pour ambition de renverser la direction actuelle ?

B.J. : La question du maintien de Jean-Pierre Rémy doit être posée en Conseil d'administration. Nous n'y sommes pas présents. Si lors de l'AG, il nous est demandé de faire partie du Conseil, nous envisagerions positivement cette possibilité... Je précise que si nous sommes critiques par rapport à Jean-Pierre Rémy sur cette gestion de la dette, nous voulons aussi souligner la qualité de la trajectoire de SoLocal en termes de digitalisation du chiffre d'affaires.

Boursier.com : Dénoncez-vous aussi une prise de contrôle des créanciers sur le groupe ?

B.J. : Il ne faut pas opposer créanciers et actionnaires. Nous sommes partenaires. Les créanciers ont besoin d'avoir foi en l'avenir. Le RN, l'EBIT, l'EBITDA sont tous en décroissance depuis plusieurs années. Partant de là, les créanciers doutent logiquement de la capacité de SoLocal à rembourser sa dette... D'où l'intérêt d'un plan industriel ambitieux qui passe par un développement de SoLocal sur les services qui permettrait de redynamiser la rentabilité de l'entreprise. Nous avons besoin d'un nouveau business plan qui reflète le potentiel du groupe.

Boursier.com : Sans plan de restructuration financière immédiat donc ?

B.J. : Quand on analyse la dette il est évident qu'un plan de restructuration sera nécessaire. Les covenants bancaires ont été brisés ce qui fragilise la situation de la société. Parmi d'autres outils de restructuration, nous étudierons la nécessité d'une dilution. Néanmoins l'augmentation de capital proposée aujourd'hui ne nous convient pas et nous voterons contre en AGE, parce qu'elle est réalisée sur une sous-valorisation scandaleuse de la société, et ce sans concertation avec les actionnaires qui ne peuvent être mis devant le fait accompli.

Boursier.com : Mais concrètement quel est votre plan pour SoLocal ?

B.J. : Nous avons pris une participation significative au capital car nous croyons au potentiel du groupe et que nous avons une vision industrielle pour cette société en ligne avec notre expérience du secteur digital. En fédérant les expertises on pourra déployer tout le potentiel du groupe notamment auprès des TPE et PME. SoLocal a une mission : celle de devenir l'agent numéro un en Europe de la transformation digitale des entreprises.

Boursier.com : Vous expliquez votre volonté d'alerter les pouvoirs publics. Pour quelle raison voulez-vous les immiscer dans ce dossier privé ?

B.J. : Les pouvoirs publics sont intervenus pour que Dailymotion ne passe pas sous pavillon étranger... J'aimerais aussi qu'ils puissent, avec bienveillance, s'intéresser à SoLocal. Qu'ils puissent analyser l'emploi qu'elle génère et les conséquences du plan 2018... Parce que s'il est voté en AG, ce que je ne souhaite pas, le plan aboutira à la prise de contrôle par les créanciers, c'est-à-dire des hedge funds britanniques qui n'ont plus confiance dans le destin de la société... Nous avons écrit à Bercy, à Valérie Pécresse, à Patrick Devedjian et Thierry Solère pour qu'ils se penchent sur le dossier...

©2016-2021,