Cotation du 13/01/2022 à 11h30

Ashler et Manson 0,00% 2,180€

  • MLAEM - FR0012968485
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Aymerick Penicaut, PDG d'Ashler & Manson

Aymerick Penicaut PDG d'Ashler & Manson

Le développement d'Ashler & Manson continue!
Aymerick Penicaut, PDG d'Ashler & Manson

Boursier.com : Comment avez-vous traversé l'exercice 2021

A.P. : Le développement d'Ashler & Manson continue! Nous devrions dépasser les 4 ME de chiffre d'affaires en 2021 et même plus de 7 ME en additionnant le chiffre d'affaires réalisé par les franchisés. Nous disposons de 20 agences et de près de 20 points relais, soit 40 points de présence sur le territoire et 115 courtiers en crédit immobiliers désormais. Nous avons aussi ajouté d'autres cordes à notre arc, avec une filiale CGP, une enseigne 'Manson Properties' en région Bordelaise dans l'immobilier ancien et un pôle de vente d'immobilier neuf.

Boursier.com : Vous avez aussi racheté Rapido Prêt, coté sur Euronext Access...

A.P. : Nous avons effectivement repris le fond de commerce de la société bretonne de courtage en prêts immobiliers Rapido Prêt, c'est-à-dire le portefeuille de mandataires que nous avons fusionné au sein d'Ashler & Manson. Ce rachat nous permet d'accroître notre maillage territorial en étant présents en Bretagne et dans le nord-ouest de la France. Cela devrait nous permettre d'ajouter environ 1 ME de plus à notre chiffre d'affaires.

Boursier.com : Peu à peu la société se diversifie au-delà de son activité de courtage en prêts immobiliers...

A.P. : Tout à fait, avec pour fil conducteur : le service au client. Nous sommes des détaillants grand public, avec un fort maillage du territoire. Notre savoir-faire consiste à aller chercher le client grand public et à le conduire à la meilleure offre de crédit immobilier. Ce faisant nous entretenons une relation de confiance avec lui, mais de seulement 3 mois environ... Pourquoi ne pas l'accompagner sur d'autres aspects patrimoniaux? SCPI, immobilier ancien...

Boursier.com : Les banques ont diminué leurs commissions à destination des courtiers. On imagine que c'est un coup rude pour vous ?

A.P. : C'est une décision difficile pour les courtiers mais compréhensible. Nous avons su y faire face en facturant aux clients des honoraires correspondants à de nouveaux services. Cela nous pousse à la diversification et aujourd'hui notre modèle économique dépend beaucoup moins des commissions bancaires. Pour autant nous avons su conserver un rapport gagnant/gagnant avec nos partenaires banquiers.

Boursier.com : Quels développements en 2022?

A.P. : Nous avons pour ambition de doubler le nombre de courtiers indépendants sous licence Ashler & Manson. Nous voulons toujours accroitre notre maillage territorial. Nous allons aussi mettre en place un pôle "RAC" : regroupement de prêts. Enfin, nous lançons un nouveau modèle d'agence : "le café des proprios" à Lyon. Il s'agit d'un modèle adapté à la génération Y qui pousse plus souvent la porte d'un café que d'une agence bancaire! Le local permet aussi d'héberger toutes nos activités dans une maison de l'habitat.

©2022

Actualités Ashler et Manson

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités