»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/10/2018 à 11h35

I.CERAM -2,86% 5,100€

  • ALICR - FR0011511971
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
André Kérisit, DG d'I.CERAM

André Kérisit DG d'I.CERAM

La suite, c'est le sternum chargé en antibiotiques!
André Kérisit, DG d'I.CERAM

Boursier.com : I.Ceram vient d'obtenir le marquage CE pour son implant sternal non chargé. On a envie de dire "enfin"... Vous l'attendiez depuis longtemps...

A.K. : Nous attendions ce marquage CE depuis plusieurs mois effectivement. Notre technologie est reconnue et nous avons l'autorisation de commercialiser notre produit !

Boursier.com : Avec une concrétisation dans le chiffre d'affaires dès cet exercice ?

A.K. : Le marché se chiffre à 2500 sternums en Europe chaque année. Il y aura des ventes dès cette année, puisque nous avons été contactés par certains centres médicaux pour débuter les poses. La traduction dans le chiffre d'affaires se fera très progressivement, mais nous l'espérons, assez rapidement.

Boursier.com : Comment comptez-vous partir à la conquête de ces marchés?

A.K. : En direct pour la France, via nos commerciaux. En Europe, nous visons des contrats de distribution avec des partenaires. A terme, nous visons de grands marchés : américain, russe ou chinois, où il nous faudra là aussi des partenaires.

Boursier.com : Quelle est la taille du marché global?

A.K. : 2500 en Europe, un chiffre similaire, voire un peu supérieur aux Etats-Unis. Au global de 7.000 à 8.000 sternums à travers le monde. Notre sternum étant commercialisé environ 7000 Euros, le chiffre d'affaires convoité est significatif.

Boursier.com : Rappelez-nous les spécificités de ce sternum?

A.K. : Nous avons démontré la capacité de la céramique, poreuse, a s'intégrer à l'os dans de très bonnes conditions et à donner des images radiologiques très intéressantes. Ensuite, nous avons constaté que la capacité respiratoire des patients est optimisée. Pour tous les sternums posés, les patients vivent chez eux, sans problème.

Boursier.com : Quelle est la suite pour I.Ceram?

A.K. : Le sternum chargé en antibiotiques, qui sera une première mondiale, avec l'avantage de protéger le sternum durant toute la durée de la cicatrisation. Par la suite, nous comptons intervenir sur les marchés des articulations. L'entreprise est aujourd'hui suffisamment structurée pour faire face à ces deux premiers marchés du sternum et en continuité, aller dans le traitement des métastases osseuses.

Boursier.com : Il faudra donc lever des fonds dans les prochains mois...

A.K. : On retournera vers les marchés financiers qui donnent une capacité à aller beaucoup plus vite. Nos premières mondiales nous mettent, de plus, dans de bonnes conditions pour lever des fonds.

©2018,

Partenaires de Boursier.com