Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 01/07/2020 à 17h35

AudioValley -7,77% 3,680€

Alexandre Saboundjian, PDG d'Audiovalley

Alexandre Saboundjian PDG d'Audiovalley

L'audio digital a beaucoup moins souffert que la publicité sur les radios traditionnelles FM
Alexandre Saboundjian, PDG d'Audiovalley

Boursier.com : Vous venez de conclure un partenariat mondial avec Sonos. De quoi s'agit-il?

A.S. : Le partenariat entre Sonos, célèbre marque d'enceintes connectées, et Targetspot, notre pôle d'activité dédié à l'agrégation et la monétisation des audiences audio digitales, a été annoncé suite à la signature d'un contrat majeur à l'échelle internationale. Ce contrat porte sur la monétisation des audiences de Sonos Radio, le nouveau service de radio en streaming lancé par Sonos le 21 avril dernier. Les clients Sonos représentant environ 10 millions de foyers pourront accéder à plus de 60 000 stations de radios à travers le monde. Cette audience sera monétisée par Targetspot via sa force de vente mondiale. Avec ce partenariat avec Targetspot qui complète notre offre " @home ", Sonos offre ainsi une opportunité unique pour toutes les marques et annonceurs souhaitant toucher leurs cibles via des publicités audio.

Boursier.com : Les médias traditionnels souffrent de l'arrêt brutal de la publicité. Qu'en est-il de votre activité de régie, Targetspot?

A.S. : Après un très bon début d'année, la mise en oeuvre des premières mesures de confinement liées à la crise du Covid-19 s'est traduite par un ralentissement de notre activité comme c'est effectivement le cas pour les médias traditionnels. A ce jour, nous observons ainsi une forte réduction, ou des reports, des budgets publicitaires alloués par les annonceurs. Je reste pour autant pleinement confiant. Nous sommes dans le secteur de l'audio digital et nous pourrions observer une reprise rapide des campagnes publicitaires décalées une fois la sortie de crise. L'audio digital a beaucoup moins souffert que la publicité sur les radios traditionnelles FM. D'ailleurs les contacts commerciaux se poursuivent comme l'illustre l'annonce de notre partenariat avec Sonos. C'est un signe fort de la dynamique structurelle de notre marché. Selon moi, la part de marché de l'audio digital va encore augmenter en 2020 et le basculement des investissements publicitaires de la FM vers l'audio digital va s'accélérer. L'arrivée de nouveaux acteurs comme Sonos intéresse les annonceurs. Et il y en aura d'autres. Je reste donc serein sur la capacité du Groupe à traverser cette crise et à retrouver rapidement le chemin de la croissance dès le retour à une situation normale. En attendant et face à ce contexte inédit, nous avons mis en oeuvre une politique stricte de contrôle des coûts afin de limiter l'impact de la baisse d'activité sur notre rentabilité opérationnelle.

Boursier.com : La forte croissance attendue, dans le prolongement de 2019 est, on l'imagine, remise en cause. Qu'attendre de l'activité pour 2020 ?

A.S. : En effet, notre croissance attendue est impactée par la crise du Covid-19. Nous avons pris toutes mes mesures nécessaires pour préserver la santé et la sécurité de nos collaborateurs tout en assurant la continuité de nos activités. Ces dispositions nous permettent ainsi de continuer le développement de nouvelles solutions, de garantir la diffusion de l'ensemble des campagnes et de préparer la sortie de crise et le rattrapage rapide des campagnes publicitaires décalées. Par ailleurs, nous poursuivons nos actions commerciales en vue d'élargir notre audience monétisable. Ce succès commercial avec Sonos et les discussions avancées avec de nouveaux partenaires dans le secteur sont autant d'éléments motivant ma confiance dans la poursuite de notre développement.

Boursier.com : Pourquoi avoir cédé Storever fin 2019? A posteriori, l'activité aurait-elle été fortement touchée par la crise et la fermeture des commerces?

A.S. : La cession de Storever, société qui conçoit et commercialise des solutions audio et vidéo pour les points de vente, nous a permis de nous concentrer sur nos activités audio 100% digitales à plus forte dynamique de croissance. En effet, hors activité cédée, notre chiffre d'affaire 2019 a progressé +29,4% rapport à 2018. La cession a permis également d'améliorer la structure financière du Groupe. En effet, nous avons remboursé la principale échéance (représentant 13 ME) due à Vivendi fin 2019, en vue de bénéficier du discount maximal de 35% (représentant 8,6 ME) qui était prévu dans nos accords. Depuis la cession de Storever, je ne suis plus en position pour commenter l'impact du Covid-19 sur cette activité mais il est certain que la fermeture imposée des commerces non essentiels doit peser.

Boursier.com : Serez-vous en mesure de verser les 3 ME restants à Vivendi pour le rachat de Radionomy? Quelles solutions de financement ?

A.S. : Le 31 mars 2020, nous avons annoncé avoir obtenu l'accord de Vivendi pour proroger le règlement de la dernière échéance due et être en mesure de bénéficier du discount prévu dans l'accord initial (discount maximal de 35%, représentant 8,6 ME). Le remboursement de cette échéance de 3 ME est désormais reportée au plus tard au 30 septembre 2020. Nous sommes bien sûr confiants sur notre capacité à honorer cette échéance qui nous renvoie à un horizon qui devrait nous offrir plus de visibilité sur la reprise nous permettant d'envisager différentes solutions de financement. Ces solutions sont aujourd'hui déjà à l'étude.

©2020,