»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/01/2019 à 14h31

Genoway -1,63% 2,410€

  • ALGEN - FR0004053510
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Alexandre Fraichard, PDG de Genoway

Alexandre Fraichard PDG de Genoway

Atteindre d'ici 2022 un chiffre d'affaires de 30 ME, avec une marge d'EBITDA supérieure à 15%
Alexandre Fraichard, PDG de Genoway

Boursier.com : Pour les néophytes, pouvez-vous rappeler le métier de genOway ?

A.F. : GenOway est une société qui évolue dans l'univers des biotechnologies et de la pharma. Plus précisément, nous sommes une société de services de sous-traitance R&D pour les groupes pharmaceutiques et les laboratoires de recherche académique. Nous concevons et vendons des modèles de recherche cellulaires et animaux génétiquement modifiés pour répondre aux besoins spécifiques de la recherche. Nous proposons aussi bien des modèles à la demande que des références sur catalogue, dont les modèles sont déjà validés et disponibles, ce qui réduit considérablement le temps d'accès pour nos clients et accélère ainsi leur programme de recherche.

Boursier.com : Votre bilan est-il solide ?

A.F. : GenOway est profitable de manière ininterrompue depuis cinq ans. En 2017, nous avons réalisé un chiffre d'affaires en croissance de 9% à 9,9 ME. La bonne dynamique observée aussi bien sur le chiffre d'affaires que sur l'EBITDA, qui a progressé de plus de 134% en 4 ans, conforte genOway dans ses ambitions de croissance sur les prochaines années. La structure financière de la société est saine avec des capitaux propres qui s'élèvent à 7,5 ME, une trésorerie disponible de 3 ME, et une trésorerie nette des dettes de -1,8 ME.

Boursier.com : Pourquoi avez-vous acquis Axenis ?

A.F. : Axenis, qui est un spin-off de l'Institut Pasteur, conçoit et commercialise des modèles murins (souris/rat/cobaye) pour les études précliniques, en particulier en immuno-oncologie, immuno-inflammation et infectiologie. Ces modèles sont un outil de premier choix pour l'étude des réactions du système immunitaire humain à des nouveaux traitements. La performance de sa gamme unique de modèles murins et de solutions propriétaires est particulièrement reconnue au niveau mondial. Cette acquisition constitue une formidable opportunité pour genOway de pouvoir intégrer les modèles complémentaires d'Axenis à son portefeuille. Par cette acquisition ciblée, genOway renforce sa position de leader dans le domaine de l'immuno-oncologie, en cohérence avec les objectifs de son nouveau plan stratégique 2018-2022. En sus des fortes synergies commerciales attendues, cette acquisition renforce notre excellence technologique, grâce aux solutions exclusives d'Axenis et à un partenariat fort avec l'Institut Pasteur. Cela devrait déboucher sur le lancement de nouveaux produits très innovants dès la mi-2019.

Boursier.com : Quelles sont les grandes lignes de votre plan stratégique 2022 ?

A.F. : Notre nouveau plan stratégiques 2018-2022 s'appuie sur la poursuite du développement des modèles sur mesure et surtout sur le lancement de modèles " catalogue ", en particulier dans les domaines de l'immuno-oncologie et des maladies neuro-dégénératives. À l'inverse de l'approche à la demande, l'activité catalogue présente les avantages de proposer aux clients des modèles validés, immédiatement disponibles, à des coûts unitaires plus faibles et, bien sûr, de présenter des marges élevées une fois les modèles amortis, en ce qu'ils sont commercialisables " à l'infini ". C'est une véritable boîte à outils mise à la disposition des laboratoires pour leur permettre d'identifier plus rapidement les blockbusters de demain. La commercialisation de ces modèles propriétaires est extrêmement complémentaire et synergique de celle des modèles à façon. Grâce à ce nouveau plan stratégique, nous ambitionnons de passer d'une société de services au rang de fournisseur de référence en modèles de recherche innovants et d'atteindre d'ici 2022 un chiffre d'affaires de 30 ME, avec une marge d'EBITDA supérieure à 15%.

Boursier.com : Quelle est la teneur de l'accord conclu avec Merck ?

A.F. : Il s'agit d'un accord véritablement majeur pour genOway, le plus important depuis la création de la société. Cet accord conclu avec Merck repose à la fois sur une licence d'utilisation exclusive mondiale et sur un partenariat de recherche avec son laboratoire sur la technologie CRISPR/Cas9 pour les applications sur des rongeurs. Plus facile et rapide à utiliser que les techniques antérieures telle que la recombinaison homologue que nous utilisons actuellement, CRISPR/Cas9, ou technique dit du " ciseau moléculaire ", permet de couper l'ADN à un endroit précis du génome, dans n'importe quelle cellule. Cette technologie de rupture induit des réductions de coûts et de délais importants, de l'ordre de 25% de gain, et nous donne donc un avantage concurrentiel considérable. Elle va également nous permettre d'élaborer de nouveaux modèles de recherche plus complexes pour nos clients. En outre, nous pourrons aussi constituer un réseau de sous-licenciés, à la fois dans les secteurs de la création et de la distribution de modèles, pour les marchés non stratégiques mais également dans les services précliniques (CROs), afin de couvrir toutes les applications potentielles de cette technologie dans tous les pays d'Amérique du Nord, d'Asie et d'Europe. En parallèle, nous avons signé un partenariat scientifique avec Merck : nous travaillerons directement avec les laboratoires pour développer et valider de nouvelles technologies liées à CRISPR/Cas9. Cette collaboration de recherche pourrait déboucher sur le développement et la commercialisation de nouvelles offres.

©2018-2019,

Partenaires de Boursier.com