Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 20/01/2021 à 17h35

AB Science +0,60% 16,800€

Alain Moussy, PDG fondateur d'AB Science

Alain Moussy PDG fondateur d'AB Science

Le Masitinib coche 2 cases sur 3 parmi les réponses à la Covid-19 !
Alain Moussy, PDG fondateur d'AB Science

Boursier.com : Après les résultats positifs de la phase 3 dans l'asthme sévère, quels sont les points forts que les autorités de santé pourraient prendre en considération pour l'approbation ?

A.M. : Nos points forts dans le dossier : présenter 2 preuves d'efficacité demandées pour l'enregistrement et apporter un nouveau mécanisme d'action. Dans l'asthme sévère des progrès ont été réalisés avec le ciblage du taux d'éosinophile. Ce n'est pas du tout notre approche. Notre produit vise les mastocytes et la fibrose pulmonaire. Et on peut logiquement penser que l'ajout du Masitinib dans les solutions pour traiter l'asthme sévère est intéressant car apportant un nouveau mécanisme d'action. Nous avons réalisé 2 études : une dans l'asthme sévère non contrôlé par les cortico-stéroïdes oraux, la forme la plus sévère, et la deuxième dans l'asthme sévère non contrôlé par les cortico-stéroïdes inhalés, pour une population cible plus large. La question est de savoir si les autorités de santé considèrent qu'il s'agit de 2 preuves d'efficacité distinctes ou bien de 2 preuves sur 2 populations différentes.

Boursier.com : Dans le cas de figure d'une réponse favorable des autorités. Quelle forme de commercialisation visez-vous?

A.M. : Le partenariat s'impose. Il nous faudra nous associer avec des partenaires pour préparer une future commercialisation. Mais la question n'est pas là aujourd'hui et nous ne voulons pas créer de faux espoirs. La réponse des autorités est attendue dans 6 mois.

Boursier.com : Rappelez-nous l'ensemble des études en cours. L'univers thérapeutique du Masitinib étant considérable!

A.M. : Le Masitinib avance dans 4 domaines thérapeutiques différents pour 8 indications au total. Il s'agit d'un produit assez exceptionnel! Premier domaine : les maladies inflammatoires (asthme sévère et la mastocytose avec résultats en 2023), ensuite les maladies neurodégénératives (sclérose latérale amyotrophique avec des résultats en 2023, la sclérose en plaques dans ses formes progressives avec une nouvelle étude qui va démarrer l'an prochain et la maladie d'Alzheimer dont on attend les résultats avant la fin de l'année). Les enjeux sont colossaux dans ce domaine qui a fait échouer le plus de médicaments au Monde! Troisième domaine : l'oncologie (cancer du pancréas avec une étude que nous publierons avant la fin d'année après notre première négative. Nous avons identifié une population ressentant une douleur et pour laquelle nous avons réussi à augmenter la survie; et le cancer de la prostate métastasé qui défie tous les mécanismes d'action. Au T1 2021 nous publierons une étude de phase 3. Les enjeux sont là encore très importants pour ce cancer qui n'a connu aucun progrès. Enfin la quatrième ère thérapeutique est nouvelle : celle des maladies infectieuses, Covid-19 en tête... Nous n'attendions pas le Masitinib dans ce registre et l'opportunité nouvelle est considérable.

Boursier.com : Justement, comment s'insère le Masitinib dans tous les traitements existants contre la Covid-19 ?

A.M. : Dans la lutte contre la Covid-19 il y a trois stratégies possibles. Les vaccins avec la question de savoir quel pourcentage de la population l'acceptera et sera réellement protégée mais aussi de savoir s'ils peuvent être curatifs en plus d'être préventifs... 2ème stratégie : les antiviraux avec le Remdesivir enregistré aux Etats-Unis, mais avec une étude négative en Europe. Le problème étant que le Remdesivir n'a pas été créé pour lutter contre la Covid-19 mais contre Ebola. Dans ce domaine, le mécanisme d'action du Masitinib a été mis en avant en septembre, avec la démonstration qu'il dispose d'une structure capable de stopper la protéase du virus. Enfin 3ème stratégie : les antiinflammatoires et notre objectif sera d'évaluer si le Masitinib s'avère capable de bloquer la réponse immunitaire dans le poumon. Donc le Masitinib coche 2 cases contre la Covid-19 : antiviral et antiinflammatoire!

Bousier.com : L'avancée sur des vaccins peut-elle vous bloquer ?

A.M. : Nous débutons une phase 2 avec des patients en France et pensons à d'autres développements sur la base de cette nouvelle dans la Covid-19, mais qui restent confidentiels à ce stade. Nous considérons que le Masitinib peut apporter une solution au virus et allons accélérer son développement quelque soit l'avancée des vaccins par ailleurs.

Boursier.com : Sur les 3 premiers domaines avez-vous subi des retards sur les études étant donné la crise sanitaire du Printemps et craignez-vous d'en subir de nouveau à l'aune de la 2ème vague actuelle?

A.M. : Nous avons subi des décalages mais nous ne sommes pas plus inquiets que ça. Les indications que nous adressons sont suffisamment sévères pour ne pas être mises de côté. Nous ne sommes pas menacés sur cet aspect. Un patient souffrant d'un cancer du Pancréas ne va pas rester à la maison et va intégrer une étude clinique, Covid ou pas...

©2020-2021,

Actualités AB Science

Plus d'actualités