Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/07/2020 à 17h35

AwoX +1,64% 0,868€

  • AWOX - FR0011800218
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Alain Molinié, PDG d'AwoX

Alain Molinié PDG d'AwoX

Nous préférons dire "2022", plutôt que de faire le pari du maintien de l'objectif d'EBITDA à 2021
Alain Molinié, PDG d'AwoX

Boursier.com : Que faut-il retenir de l'exercice 2019? Le Free cash-flow positif et record à 4,7 ME, ou le creusement de la perte nette ?

A.M. : Il faut retenir la forte croissance, un EBITDA positif et un Free cash-flow record de 4,7 ME. La perte nette s'explique par l'effet non-cash de la norme IFRS 16, des amortissements, ainsi que par nos investissements antérieurs importants. Pour sa part, le Free cash-flow record nous a permis de nous désendetter de 20%. Il provient de l'acquisition de Chacon, ce qui la rend encore plus attractive. Pour ce qui est de la croissance, Awox fait partie des entreprises "BPI excellence", avec une hyper croissance sur une base installée de plus de 10 ME de chiffre d'affaires : 32% en moyenne lors des cinq derniers exercices.

Boursier.com : La crise du Covid-19 se traduit finalement par le décalage de votre objectif de marge d'EBITDA cible de 10%, à un horizon désormais fixé à 2022...

A.M. : Cet objectif est effectivement décalé pour prendre en compte les prochains mois qui sont une vraie inconnue. Nous espérons que confinés dans leur maison ou appartement, les consommateurs en profitent pour se décider à équiper leur logement. On constate d'ailleurs que les magasins rouverts connaissent une forte fréquentation et au final, je pense que notre activité ne figurera pas parmi les plus pénalisées. Mais concernant les 10% d'EBITDA, nous préférons dire "2022" plutôt que d'avancer le pari du maintien de l'objectif à 2021. Concernant les mesures, nous avons complètement fermé les sites de Montpellier et Brest et partiellement Bruxelles et Singapour. Notre plate-forme logistique fonctionne parfaitement, ce qui nous permet de continuer les activités de commerce en ligne ainsi que celles qui résistent dans les pays pas totalement fermés, comme les Pays-Bas ou le Portugal. Mais la disparité est importante entre pays fermés et ouverts ainsi qu'entre fermés qui redémarrent ou pas... On peut aussi souligner que 85% de notre activité est réalisée auprès de grands comptes de la distribution et seulement 15% via des petits magasins indépendants. C'est une donnée importante dans l'optique de la reprise puisque le petit commerce risque de souffrir. A noter aussi que nos clients n'ont pas annulé de commandes, mais les ont simplement décalé et de notre côté, nous nous sommes adaptés par rapport à nos fournisseurs.

Boursier.com : Avez-vous recours aux mesures gouvernementales?

A.M. : Nous avons d'abord travaillé sur la question des échéances bancaires et le chômage partiel. Sachant que nous avons aussi dû nous préparer aux mesures spécifiques à Singapour et à la Belgique. Concernant le PGE, nous y travaillons avec la BPI.

Boursier.com : La baisse d'activité sur Cabasse en 2019 est-elle uniquement liée à l'effet de base des ventes de barres de son en 2018 pour Orange ?

A.M. : Nous n'avons pas renouvelé ce contrat pour des raisons de rentabilité. Cabasse est positionné sur le haut de gamme dans le segment de l'audio. Et nous préférons développer des produits à succès en propre tels que The Pearl, permettant de réaliser une marge brute supérieure à celle de produits plus grands publics mais affichant une volumétrie moindre.

Boursier.com : Est-ce qu'aujourd'hui vous considérez être présents sur les principaux segments de la maison connectée?

A.M. : Le lighting, l'audio et la vidéo sécurité sont les principaux segments de la maison connectée. Il en existe d'autres comme le chauffage, déjà installés pour lesquels nous pouvons intervenir via des partenariats. Pour les nouveaux produits sans référence sur le marché, nous pourrions en revanche les développer de façon autonome. Nous avons bâti Awox autour des quatre piliers actuels à la fois de façon autonome pour le lighting mais aussi par acquisition pour l'audio, la vidéo sécurité et la domotique.

©2020,