Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 21/09/2020 à 17h35

Bigben Interactive -3,30% 14,080€

  • BIG - FR0000074072
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Alain Falc, PDG de Bigben Interactive et Nacon

Alain Falc PDG de Bigben Interactive et Nacon

Nacon vise de 180 à 200 ME de chiffre d'affaires pour l'exercice qui clôturera le 31 mars 2023
Alain Falc, PDG de Bigben Interactive et Nacon

Boursier.com : Qu'est-ce qui vous pousse à coter l'entité 'jeux vidéo' de Bigben, désormais rassemblée sous l'entité 'Nacon'?

A.F. : L'opération d'extériorisation et de valorisation du pôle jeux vidéo était demandée par les investisseurs depuis des années. Nous avons jugé qu'elle était devenue une vraie opportunité à la fois pour la nouvelle entité, mais aussi pour Bigben ainsi que ses actionnaires. Elle permettra d'identifier clairement le pôle 'jeux vidéo'. L'idée est évidemment de valoriser l'entité, mais aussi de lever de l'argent pour son développement avec le moins de dilution possible étant donné justement la valorisation qui ressortira de cette IPO. Bigben conservera 76,5% du capital avec un lock-up jusqu'à l'automne 2021.

Boursier.com : Quels objectifs donnez-vous au Marché?

A.F. : Nous visons une fourchette de 180 à 200 ME de chiffre d'affaires pour l'exercice qui clôturera le 31 mars 2023, avec plus de 20% de marge opérationnelle courante, contre une fourchette allant de 127 à 133 ME cette année et 16% de marge opérationnelle courante de 16%. L'objectif de plus de 20% de marge opérationnelle courante correspond aux standards du secteur de l'édition.

Boursier.com : La levée de fonds associée va-t-elle servir à de la croissance externe?

A.F. : Nous avons acquis 5 studios depuis deux ans et pensons poursuivre dans cette voie. C'est une des raisons de la levée de fonds. Pourquoi pas parmi les 12 studios partenaires, mais aussi d'autres studios extérieurs. Pour ce qui est des développements organiques, notre portefeuille initialement très marqué "sport" et courses de circuits, est plus diversifié dans les jeux d'aventure et de simulation, les deux segments pour lesquels nous comptons aussi investir ces prochaines années.

Boursier.com : Quelle est votre stratégie dans l'édition?

A.F. : Nous allons monter en puissance dans le domaine de l'édition en visant des investissements plus conséquents, pour des budgets compris entre 5 et 10 ME, contre 2 ME aujourd'hui et en visant entre 10 et 15 sorties de jeux par an. J'ajoute que Nacon demeurera sur les PC et Consoles, qui représentent toujours plus de la moitié du marché des jeux vidéo et devraient se maintenir à ce niveau d'ici 2023 selon des études de marchés. Les jeux "Mobile" sont trop risqués avec 90% des applications déficitaires et un processus de monétisation compliqué.

Boursier.com : La dématérialisation des jeux est-elle un handicap ou un atout pour Nacon?

A.F. : La multitude de plateformes et la concurrence qui s'ensuit pour l'amélioration des catalogues est une bonne chose pour les éditeurs qui peuvent monnayer leurs jeux au plus offrant pour des exclusivités. La partie "physique" restera cependant importante chez Nacon, autour de 20% à horizon 2023 ce qui permettra à nos vendeurs "accessoires" de maximiser la distribution.

©2020,