Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 12/12/2019 à 17h35

Bigben Interactive -0,53% 15,020€

Alain Falc, PDG de Bigben Interactive

Alain Falc PDG de Bigben Interactive

Nous allons introduire en Bourse le pôle "Gaming"
Alain Falc, PDG de Bigben Interactive

Boursier.com : Le pôle jeux vidéo, qui progresse de plus de 30% au premier semestre a tiré vers le haut votre chiffre d'affaires global... Au point de vous pousser à réviser les objectifs annuels et ceux de moyen terme. Aviez-vous été trop conservateur?

A.F. : L'édition, les accessoires... Tout a bien fonctionné lors du premier semestre pour le pôle "Gaming" qui atteint près de 17% de marge opérationnelle. Grâce à cette dynamique forte, nous sommes effectivement en avance sur notre plan 2022! Je pense qu'il vaut toujours mieux être plus prudent qu'enthousiastes lorsqu'on donne des objectifs au Marché...

Boursier.com : La dynamique du pôle jeux vidéo perdurera t-elle au deuxième semestre, le plus important pour Bigben ?

A.F. : La fin d'année pour le "Gaming" se présente bien. On ne réitérera certes pas +30% de croissance sur le pôle au deuxième semestre, mais nous allons cependant continuer à améliorer la rentabilité. Nous tiendrons donc l'objectif de chiffre d'affaires que nous ne relevons pas, entre 270 et 290 ME, associé à 11% de résultat opérationnel courant, notre nouvel objectif en la matière.

Boursier.com : Vous annoncez l'introduction en Bourse de ce pôle. Pour mieux le valoriser ?

A.F. : Certains investisseurs et observateurs regrettent que Bigben ne soit pas mieux valorisé et l'expliquent notamment par le fait que l'entité ne soit pas un "pure player" du gaming. Le but de notre démarche est donc évidemment de mieux le valoriser ce qui permettra de lever de l'argent en diluant moins les actionnaires. Bigben restera majoritaire et nous mettrons donc moins de 50% sur le Marché.

Boursier.com : Et Bigben deviendra donc un holding avec le risque de décote associé...

A.F. : Nous travaillerons pour que la décote soit la plus faible possible. Les deux actionnaires que sont Bolloré et moi-même auront toujours pour objectif de valoriser Bigben.

Boursier.com : Comment voyez-vous l'évolution du secteur des jeux vidéo à moyen terme?

A.F. : La croissance du marché est toujours considérable. Il représente 3 fois le marché de la vidéo à l'offre dominée par un seul acteur, Netflix. Le Gaming voit, lui, plusieurs acteurs se partager les parts de marché : Sony, Microsoft, Steam, Epic, Google, Apple et d'autres encore qui arriveront... Le cloud gaming, à horizon 2022-2025, permettra de jouer via un abonnement accessible, avec n'importe quel terminal, via, il est vrai une très bonne connexion. Tous les acteurs cités vont se battre pour le leadership de ce marché d'ici cinq ans. Nous devrons accélérer.

Boursier.com : Quelle est votre ambition dans ce contexte là?

A.F. : Nous devons fournir plus de jeux, de meilleure qualité, qui coûtent donc un peu plus cher à développer. Il nous faudra donc investir, soit dans nos propres studios ce qui est idéal, soit en développant des jeux avec des studios partenaires. Si nous voulons aller vite durant ces cinq prochaines années cruciales, et où les contenus vont se vendre beaucoup plus cher, il faut investir et donc lever de l'argent...

©2019,

Partenaires de Boursier.com