Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 22/01/2021 à 17h35

Bigben Interactive -0,74% 20,050€

  • BIG - FR0000074072
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Alain Falc, PDG de Bigben Interactive

Alain Falc PDG de Bigben Interactive

Pour ambition de dépasser 100 ME de chiffre d'affaires dans les jeux vidéo
Alain Falc, PDG de Bigben Interactive

Boursier.com : Quelle stratégie a présidé au rachat de Cyanide ?

A.F. : Depuis plusieurs années, nous annonçons notre volonté de nous renforcer dans la chaîne de valeur du " gaming ". Mais il n'y a pas une multitude de studios de qualité... Et lorsqu'ils gagnent de l'argent, soit ils finissent par se faire racheter, soit ils adoptent le métier d'éditeur. Bigben est éditeur et souhaite incorporer la création des jeux pour bénéficier de toute la chaîne de valeur, ce qui a l'avantage de sécuriser les sorties de jeux et éviter qu'un gros éditeur ne s'empare de ces derniers, nous en privant en tant qu'éditeur... Dans la même logique, nous sommes aussi montés à 45% du studio Kylotoon. Tous les grands éditeurs incorporent le développement en interne, c'est le sens de l'histoire.

Boursier.com : Que pèse Cyanide ?

A.F. : Cyanide est une belle référence dans le domaine des jeux vidéo et affiche une solide rentabilité, avec pour l'exercice 2017-2018 (clôture au 31/03/2018) un chiffre d'affaires de 6,1 ME et un résultat net de 1,9 ME. Cyanide évolue sur un modèle de co-édition sur une grande majorité de ses jeux, lui permettant d'obtenir des " royalties ".

Boursier.com : Quelles sont vos ambitions dans ce pôle jeux vidéo, en termes de développement et de rentabilité ?

A.F. : Nous avons pour ambition de dépasser 100 ME de chiffre d'affaires en édition et de figurer parmi les meilleurs au monde sur les jeux AA, de 1 à 10 ME de budget. Cela passe par le fait de détenir des studios. Notre volonté est de développer le " gaming ", segment où nous espérons une forte croissance dans les prochaines années et qui devrait atteindre la moitié de notre chiffre d'affaires à moyen terme.

Boursier.com : Vous publierez vos comptes annuels le 28 mai prochain. Sans donner d'éléments, la bonne surprise du chiffre d'affaires déjà publié, va-t-elle se traduire dans les bénéfices ?

A.F. : Les résultats devraient être cohérents avec notre publication de chiffre d'affaires... L'ensemble des métiers a connu une belle année.

Boursier.com : La fin du feuilleton Ubisoft/Vivendi et le retrait de Vivendi peuvent-ils avoir des conséquences sur la présence de Bolloré comme premier actionnaire de Bigben ?

A.F. : Pas à ma connaissance. Mais c'est à notre actionnaire qu'il faut le demander ! Notre stratégie est validée par notre actionnaire principal qui compte développer la même dans le secteur des jeux vidéo, puisqu'il a annoncé que, pour Gameloft, il compte aussi acquérir des studios...

©2018-2021,