Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 02/07/2020 à 12h15 Vinci +2,40% 83,760€

Vinci : les préconisations de l'AMF après l'affaire du faux communiqué

Vinci : les préconisations de l'AMF après l'affaire du faux communiqué

L'AMF demande notamment à l'opérateur boursier Euronext de revoir pour les valeurs du CAC 40 le seuil de son coupe-circuit...

Vinci : les préconisations de l'AMF après l'affaire du faux communiqué
Crédit photo © Vinci

(Boursier.com) — La séance du 22 novembre 2016 avait été très mouvementée en bourse pour le titre Vinci. En cause, la diffusion d'un faux communiqué qui avait fait chuter le titre de la société de plus de 18% en cours de séance - il avait ensuite effacé une grosse partie de ces pertes pour limiter son retard à 4% en clôture.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a réagi à cet épisode et a publié ce jeudi un ensemble de recommandations pour éviter la diffusion de fausses informations financières...

Revoir le coupe-circuit

Elle suggère notamment aux sociétés cotées de communiquer autant que possible en dehors des périodes de cotation et de passer par un diffuseur professionnel pour leur communication financière... Elle leur suggère aussi de mettre en place un dispositif de veille pour détecter de faux sites internet par exemple, et de prévoir et tenir à jour une procédure d'urgence.

L'AMF demande à l'opérateur boursier Euronext de revoir pour les valeurs du CAC 40 le seuil de son coupe-circuit, qui permet d'interrompre les cotations en cas de trop forte variation d'un titre. Le seuil est actuellement fixé à 10%.

Le régulateur suggère aussi à Euronext de prévoir une durée de réservation minimum "suffisante pour permettre d'examiner la situation" ... "Durant la séance du 22 novembre, la valeur Vinci a été réservée trois fois, deux fois à la baisse et une fois à la hausse après la diffusion du démenti de l'émetteur", rappelle l'AMF.

Vérifier ses sources

Les agences de presse aussi sont interpellées dans ce document, puisque l'AMF leur suggère de compléter leurs procédures opérationnelles pour vérifier les noms de domaine et la syntaxe de l'adresse des courriels. Autre conseil : "vérifier l'information auprès du canal des diffuseurs agréés par l'AMF".

L'Autorité mène une enquête pour déterminer les responsabilités dans ce dossier. De son côté, Vinci a porté plainte contre X...

©2017-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !