Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/12/2019 à 17h37 Renault +0,40% 42,460€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Un an après l'arrestation de Carlos Ghosn, ses enfants évoquent un "cauchemar"

Un an après l'arrestation de Carlos Ghosn, ses enfants évoquent un "cauchemar"

L'ancien patron de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a été arrêté le 19 novembre 2018 à Tokyo.

Un an après l'arrestation de Carlos Ghosn, ses enfants évoquent un 'cauchemar'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'annonce a fait l'effet d'un coup de tonnerre il y a un an... L'ancien patron de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a été arrêté le 19 novembre 2018 à Tokyo pour des accusations de malversations financières, qu'il rejette. Depuis sa libération sous caution en avril, il se trouve en résidence surveillée.

"Nous ignorons totalement quand son procès commencera et quand son cauchemar prendra fin", écrivent ses quatre enfants, Anthony, Maya, Nadine et Caroline Ghosn, dans une tribune publiée sur le site internet de franceinfo. "Si nous nous exprimons sur ce triste anniversaire, c'est pour attirer l'attention sur un système juridique japonais à la fois cruel et injuste. Injuste, parce qu'il traite plus durement que ses citoyens ceux qui n'ont pas la nationalité japonaise", peut-on lire dans leur texte.

"Suivi en permanence"

La justice japonaise a rejeté toutes les demandes visant à assouplir les conditions de sa libération sous caution, notamment l'interdiction de contacter son épouse. Les avocats de l'homme d'affaires franco-libano-brésilien font valoir que cette restriction est contraire à la constitution japonaise et au droit international sur les séparations familiales. Le procès de Ghosn devrait débuter en mars prochain, selon l'agence de presse Kyodo.

"Où qu'il aille, il est suivi en permanence. Tel est son quotidien alors qu'il est en train de préparer son procès dans un pays où le taux de condamnation s'élève à 99% !", poursuivent les enfants de l'ex-patron de Renault-Nissan, qui demandent "urgemment aux autorités de Tokyo de mettre un terme à l'interdiction qui l'empêche de rentrer en contact avec son épouse".

Quatre inculpations au Japon

Son procès concerne quatre inculpations : deux pour non-déclaration aux autorités boursières de rémunérations différées et deux pour abus de confiance aggravé. En France, l'ancien PDG de Renault est sous le coup d'une enquête du parquet sur le financement de son mariage au château de Versailles. La justice cherche à déterminer dans quelles conditions une contrepartie d'une valeur de 50.000 euros, correspondant à une convention de mécénat entre le domaine de Versailles et Renault, a pu servir à l'organisation des noces de Carlos Ghosn

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com