Cotation du 30/07/2021 à 23h20 Facebook -0,56% 356,300$
  • FB - US30303M1027
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Racisme : Twitter et Facebook sous le feu des critiques après la finale de l'Euro

Racisme : Twitter et Facebook sous le feu des critiques après la finale de l'Euro

Les deux réseaux sociaux sont une nouvelle fois épinglés pour leur mauvaise gestion des propos haineux à l'encontre des joueurs de l'équipe d'Angleterre.

Racisme : Twitter et Facebook sous le feu des critiques après la finale de l'Euro
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Marcus Rashford, Jadon Sancho et Bukayo Saka... Les trois joueurs de l'équipe d'Angleterre sont confrontés depuis hier soir à une déferlante d'insultes racistes après avoir raté leur tir au but dimanche soir en finale de l'Euro de football contre l'Italie.

La fédération anglaise de football a condamné ces abus dans un communiqué dimanche soir, affirmant qu'elle était "consternée par le racisme en ligne qui visait certains de nos joueurs anglais sur les réseaux sociaux". Les messages de condamnation se multiplient, du Premier ministre Boris Johnson au Prince William en passant par le maire de Londres...

Facebook se défend

L'incident met une nouvelle fois en avant la quantité d'abus en ligne sur les réseaux sociaux et questionne les moyens mis en oeuvre par les entreprises technologiques pour combattre ces dérives. Interrogé par la chaîne de télévision CNBC, un porte-parole de Facebook a déclaré que la société avait agi rapidement sur son application de partage de photos Instagram.

"Personne ne devrait avoir à subir des abus racistes où que ce soit, et nous n'en voulons pas sur Instagram", a déclaré le porte-parole... "Nous avons rapidement supprimé les commentaires et les comptes dirigeant des abus contre les footballeurs anglais hier soir et nous continuerons à prendre des mesures contre ceux qui enfreignent nos règles".

Abus racistes

Même discours du côté du site de micro-blogging. "Les abus racistes odieux dirigés contre les joueurs anglais hier soir n'ont absolument pas leur place sur Twitter", a déclaré un porte-parole du groupe à CNBC. Le site assure qu'en l'espace de 24 heures, il avait supprimé plus de 1.000 Tweets et supprimé définitivement un certain nombre de comptes. Pourtant, à la mi-journée, certains tweets et messages haineux circulaient toujours sur Twitter et Instagram.

La justice française a demandé début juillet au réseau social américain Twitter de fournir des informations complètes sur ce qu'il met en oeuvre pour lutter contre les discours haineux...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Facebook

Plus d'actualités