»
»
»
»
Consultation
Cotation du 15/02/2019 à 22h59 Facebook -0,88% 162,500$
  • FB - US30303M1027
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Piratage de Facebook : une attaque massive !

Piratage de Facebook : une attaque massive !

Les questions restent nombreuses sur la faille de sécurité qui a touché au moins 50 millions de personnes, trois jours après les annonces de Facebook.

Piratage de Facebook : une attaque massive !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Facebook doit faire face depuis vendredi à une énorme faille de sécurité qui compromet une nouvelle fois ses efforts pour rassurer les utilisateurs sur la protection des données. A peine remis du scandale Cambridge Analytica, le groupe de Mark Zuckerberg a révélé avoir été victime de pirates informatiques, qui ont eu accès à au moins 50 millions de comptes.

La faille serait apparue à la suite de problèmes dans le code du réseau social, après une modification concernant le téléchargement de vidéos, effectuée en juillet 2017. Les hackers ont exploité une vulnérabilité du code Facebook sur la fonctionnalité "Aperçu du profil en tant que". Elle permet aux utilisateurs de voir à quoi ressemble leur propre page. Les pirates pouvaient ensuite récupérer les codes d'accès des utilisateurs de Facebook, et prendre le contrôle de ces comptes. Mais Facebook n'en a pas dit plus sur les intention du pirate, ou du groupe de pirates.

Quelle stratégie ?

Les observateurs de demandent s'ils étaient à la recherche de données privées ou s'ils essayaient de se faire passer pour de vrais utilisateurs et de publier des informations trompeuses. "S'agit-il d'un autre cas d'ingérence dans les élections, à l'image de ce que la Russie et l'Iran ont organisé ? Y-a-il des indices sur les assaillants ou ceux qu'ils essayaient de cibler ?", s'interroge par exemple l'agence de presse Bloomberg.

En France, le secrétaire d'Etat français au Numérique n'a pas exclu dimanche que l'exploitation de la faille ait une origine interne à la société américaine. "J'ai regardé dans le détail (...) comment Facebook expliquait cette faille. C'est une faille extrêmement complexe. C'est-à-dire qu'il ne s'agit pas d'une faille simple ou d'un hack qui utilise des failles déjà très connues", a déclaré Mounir Mahjoubi à Radio J. "C'est une vraie construction; quelqu'un y a passé beaucoup de temps", a-t-il ajouté. "Ça veut dire soit un génie, soit une organisation très structurée, soit (...) quelqu'un de l'intérieur."

Un grand pays derrière l'attaque ?

Il n'a pas exclu non plus qu'un "grand pays" puisse être derrière cet incident qualifié par le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, de "très sérieux problème de sécurité".

Selon Mounir Mahjoubi, Facebook France n'a pas été en mesure à ce stade de dire si des internautes français ont été affectés et dans quelle mesure. "J'ai fait partie des 90 millions de comptes qui ont été déconnectés d'urgence dans la journée d'avant-hier", a cependant ajouté le secrétaire d'Etat. "Je pense donc avoir la preuve que des comptes français sont concernés."

Plainte en Callifornie

En Californie, des utilisateurs ont décidé de se regrouper pour lancer une "class action" (action de groupe) en justice, après les annonces de Facebook. Les plaignants, qui sont des utilisateurs du réseau social, affirment que la violation de la sécurité "a permis à des pirates informatiques et à d'autres utilisateurs néfastes de prendre le contrôle de comptes et de siphonner des informations personnelles à des fins peu recommandables et illégales".

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com