»
»
»
Consultation
Cotation du 21/11/2017 à 21h59 Apple +1,86% 173,15$
  • AAPL - US0378331005
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Paradise Papers : Apple aurait caché pas moins de 128 Mds$ dans des hâvres fiscaux

Parmi les entreprises épinglées pour évasion fiscale, le géant des smartphones Apple figure en bonne place. L'inventeur de l'iPhone aurait ainsi dissimulé non moins de 128 milliards de dollars dans des paradis fiscaux, dont l'île de Jersey.

Paradise Papers : Apple aurait caché pas moins de 128 Mds$ dans des hâvres fiscaux
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les Paradise Papers ont levé le voile sur l'ampleur de l'optimisation fiscale opérée par les multinationales afin de payer le moins d'impôts possible, en exploitant toutes les possibilités légales...

Le géant des équipements sportifs Nike figure notamment en bonne place dans ce palmarès, mais il semble que son compatriote américain Apple  batte des records en matière d'évasion fiscale...

De l'Irlande à Jersey, en quête de 0% d'impôts

La firme à la pomme aurait ainsi accumulé dans des paradis fiscaux le montant astronomique de 128 milliards de dollars (soit plus de 110 milliards d'euros) de profits, qui ne sont pas imposables aux Etats-Unis et n'ont quasiment pas été taxés dans d'autres pays.

Selon des documents obtenus par le journal allemand 'Süddeutsche Zeitung' dans le cadre de l'enquête journalistique des Paradise Papers, la firme à la pomme aurait notamment déplacé en 2015 le domicile fiscal de sa filiale internationale de l'Irlande vers l'île anglo-normande de Jersey, où le taux d'imposition est nul.

"Apple paie chaque dollar dû dans chaque pays du monde"

Apple a réagi rapidement, réfutant les allégations d'évasion fiscale. Dans un communiqué publié lundi soir, le groupe de Cupertino a affirmé avoir payé plus de 35 milliards de dollars d'impôts ces trois dernières années. Il a ajouté qu'"Apple croit en la responsabilité de chaque entreprise de payer ses impôts et, en tant que plus important contribuable au monde, Apple paie chaque dollar dû dans chaque pays du monde".

Les pratiques d'optimisation fiscale d'Apple sont depuis des années dans le collimateur des agents du fisc aux Etats-Unis et en Europe. Le siège social d'Apple en Europe est basé en Irlande, qui proposait jusqu'à récemment des conditions fiscales très avantageuses aux multinationales. Mais en 2014, sous la pression d'autres pays européens, l'Irlande a été forcée de mettre fin aux pratiques d'optimisation fiscale sur son territoire.

Bruxelles exige qu'Apple verse 13 MdsE à l'Irlande

Selon le 'Süddeutsche Zeitung', Apple aurait alors consulté le cabinet international d'avocats Appleby, basé aux Bermudes, pour évoquer la possibilité d'établir certaines de ses filiales dans un paradis fiscal, et c'est Jersey qui aurait été privilégié en 2015. Son siège social européen, lui, se trouve toujours en Irlande.

Rappelons qu'en août 2016, la Commission européenne a imposé à l'Irlande de réclamer à Apple 13 MdsE d'avantages fiscaux perçus indûment entre 1991 et 2007.  L'Irlande a fait appel de cette décision. Début octobre, l'Union européenne a attaqué en justice les autorités irlandaises pour ne pas avoir récupéré ces sommes auprès du groupe américain...

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Paradise Papers : Apple aurait caché pas moins de 128 Mds$ dans des hâvres fiscaux

Partenaires de Boursier.com