Cotation du 20/01/2022 à 22h15 Pfizer +0,95% 54,050$
  • PFE - US7170811035
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Omicron : pour l'université d'Oxford, rien ne prouve que les vaccins sont moins efficaces

Omicron : pour l'université d'Oxford, rien ne prouve que les vaccins sont moins efficaces

Alors que le PDG de Moderna a jeté un froid mardi, estimant que le nouveau variant pourrait échapper aux vaccins actuellement sur le marché.

Omicron : pour l'université d'Oxford, rien ne prouve que les vaccins sont moins efficaces
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le PDG de Moderna a jeté un froid mardi, dans une interview accordée au 'Financial Times'. Stéphane Bancel y affirme que les vaccins existants contre le COVID-19 ne seraient probablement pas aussi efficaces contre le variant Omicron que contre les précédentes souches du coronavirus. Ces commentaires ont ravivé les inquiétudes des marchés financiers sur l'évolution de la pandémie et son impact sur l'économie...

L'Université d'Oxford se montre de son côté un peu plus optimiste, et pense qu'iI n'y a aucune preuve que les vaccins ne seront pas efficaces contre le variant sud-africain. Elle explique que ses scientifiques tentent de faire au plus vite pour évaluer cette nouvelle mutation du Covid-19 : "Malgré l'apparition de nouveaux variants au cours de l'année écoulée, les vaccins ont continué à fournir des niveaux très élevés de protection contre les maladies graves et il n'y a aucune preuve que que le scénario soit différent avec Omicron", temporise l'université dans une déclaration.

Recherche d'indices

Les fabricants de médicaments se bousculent actuellement pour tester leurs produits thérapeutiques contre Omicron, à la recherche d'indices montrant qu'il est susceptible de se propager plus rapidement et d'échapper à la protection vaccinale. Des données clé sont attendues en la matière dans les prochaines semaines, de la part d'entreprises telles que Pfizer.

AstraZeneca, qui a co-développé le vaccin Covid avec Oxford, a déclaré vendredi dernier qu'il testait son sérum et menait déjà des recherches dans des pays tels que le Botswana où le variant a été identifié. Oxford a les "outils et les processus en place" pour modifier rapidement le vaccin afin de cibler Omicron si nécessaire, assurent ses chercheurs...

©2021-2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Pfizer

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités