Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/06/2020 à 22h30 Amazon.com -0,72% 2 460,60$
  • AMZN - US0231351067
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Le téléphone du patron d'Amazon piraté par Ryad ?

Le téléphone du patron d'Amazon piraté par Ryad ?

Les faits se seraient produits en 2018, quelque mois avant le meurtre en octobre du journaliste Jamal Khashoggi, qui écrivait régulièrement dans le 'Washington Post' - propriété de Jeff Bezos.

Le téléphone du patron d'Amazon piraté par Ryad ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le prince héritier d'Arabie saoudite est-il mouillé dans le piratage du téléphone de Jeff Bezos, le patron du géant américain Amazon ? Il existe des signes d'une "possible implication", selon un rapport publié mercredi par deux experts des Nations unies.

Les faits se seraient produits en 2018, quelque mois avant le meurtre en octobre du journaliste Jamal Khashoggi, qui écrivait régulièrement dans le 'Washington Post', propriété de Jeff Bezos. "Les informations que nous avons reçues laissent soupçonner une possible implication du prince héritier dans la surveillance de M. Bezos dans le but d'influencer, si ce n'est d'étouffer l'actualité saoudienne par le Washington Post", peut-on lire dans le rapport des experts, consulté par l'agence de presse Reuters.

Une vidéo vérolée

Le téléphone portable de Jeff Bezos aurait été piraté après la réception d'une vidéo vérolée envoyée depuis un compte de messagerie WhatsApp appartenant au prince héritier saoudien Mohamed ben Salman, selon les auteurs du rapport. Dans la foulée, des volumes exceptionnels de données auraient été téléchargées depuis le GSM du milliardaire.

Ces soupçons justifient l'ouverture d'une "enquête immédiate", sous la conduite des Etats-Unis notamment, portant sur "l'implication personnelle, directe, continue et étalée sur plusieurs années du prince héritier dans les efforts destinés à prendre pour cible les opposants supposés", lit-on également.

La pression monte

Le contenu du rapport des Nations unies risque d'envenimer davantage les relations entre Jeff Bezos et le royaume saoudien, qui a admis sa responsabilité dans la mort de Jamal Khashoggi.

A Davos, le prince Faiçal ben Farhan al Saoud, ministre saoudien des Affaires étrangères, a jugé "absurdes" ces accusations qui visent Mohammed ben Salman. "L'idée que le prince héritier pirate le téléphone de Jeff Bezos est complètement idiote", a déclaré le prince Faiçal dans une interview à Reuters.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !