»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/03/2019 à 17h29 Renault -1,72% 60,540€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Le nouvel avocat de Carlos Ghosn veut le faire libérer sous caution

Le nouvel avocat de Carlos Ghosn veut le faire libérer sous caution

Selon lui, le Japon ne respecte pas les normes internationales en termes de procédures judiciaires.

Le nouvel avocat de Carlos Ghosn veut le faire libérer sous caution
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le nouvel avocat de Carlos Ghosn n'a pas tardé à passer à l'action. A l'occasion de sa première conférence de presse depuis qu'il s'occupe de la défense de l'ancien patron de Nissan, Renault et Mitsubishi, Junichiro Hironaka a déclaré mercredi que son client devrait bénéficier d'une libération sous caution en attendant l'ouverture de son procès au Japon.

Selon lui, Tokyo ne respecte pas les normes internationales en termes de procédures judiciaires. Il a également déclaré que Nissan aurait dû traiter en interne l'affaire Carlos Ghosn, à qui on reproche notamment de ne pas avoir déclaré pendant des années les revenus perçus en tant que président du deuxième constructeur automobile japonais.

La date du procès de Carlos Ghosn, détenu depuis le 19 novembre et sous le coup de trois chefs d'inculpation pour inconduite financière, n'a pas encore été fixée. L'architecte de l'alliance entre Renault et Nissan, et plus récemment Mitsubishi, qui dément toutes les accusations portées contre lui, a changé d'avocat la semaine dernière.

Des revenus minimisés

Carlos Ghosn a été mis en examen le 10 décembre, pour dissimulation de revenus. Il aurait minimisé, dans les rapports de Nissan remis aux autorités boursières, une partie de ses revenus, à hauteur de 5 milliards de yens (40 millions d'euros) sur cinq années, de 2010 à 2015. La même opération aurait été effectuée sur la période de 2015 à 2018, pour une enveloppe de 4 milliards de yens (32 millions d'euros environ).

Le dossier de l'ex-dirigeant s'est alourdi quand Renault a annoncé avoir découvert qu'une contrepartie de 50.000 euros, dans le cadre de sa convention de mécénat avec le château de Versailles, avait été affectée au bénéfice personnel de Carlos Ghosn. Un porte-parole du groupe a précisé que le montant correspond à la valorisation de prestations offertes par le château au constructeur automobile en échange de son mécénat.

Le carnaval de Rio aux frais de l'alliance ?

Selon les informations dévoilées par 'L'Express' mercredi, Carlos Ghosn devrait aussi avoir à s'expliquer sur l'organisation d'un séjour au Brésil aux frais de la holding. Il aurait payé ce voyage de luxe à huit couples, en février 2018, pour assister au carnaval de Rio. Montant de l'enveloppe : 230.000 euros, "tout d'abord réglés par Nissan Brésil, puis refacturés à la filiale néerlandaise RNBV, écrit le magazine. Un patron de banque et un député libanais, accompagnés de leur épouse, étaient sur la liste.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com