Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 25/05/2020 à 17h39 Orange +1,12% 10,395€
  • ORA - FR0000133308
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Le 'Mobile World Congress' annulé pour cause de coronavirus !

Le 'Mobile World Congress' annulé pour cause de coronavirus !

La grand-messe des télécoms mobiles, prévue du 24 au 27 février à Barcelone, a dû être annulée, face à une vague de désistements des participants, inquiets des risques liés au virus Covid-19. L'édition 2020 était placée sous le signe de la 5G.

Le 'Mobile World Congress' annulé pour cause de coronavirus !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Fin du suspense qui enflait au rythme des désistements en chaîne... Le Congrès mondial de la téléphonie mobile (Mobile World Congress, MWC), prévu du 24 au 27 février à Barcelone, a été annulé en raison des risques posés par l'épidémie de coronavirus, a annoncé mercredi soir son organisateur, l'Association mondiale des opérateurs (GSMA).

L'épidémie de Covid-19 a provoqué la mort de plus de 1.000 personnes en Chine et a affecté environ 45.000 personnes dans le monde, paralysant l'économie chinoise et perturbant les transports aériens mondiaux. Mardi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le virus de "menace très grave" pour le monde.

Dans le même temps, son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus, a estimé lors d'une conférence de presse qu'il y a une "chance réaliste de stopper" sa propagation si les pays font preuve de "solidarité" en partageant les données dont ils disposent. Les ministres européens de la Santé se réuniront en urgence ce jeudi à Bruxelles pour discuter de mesures coordonnées contre l'épidémie...

Après Nokia, Ericsson, Amazon, Facebook, Nvidia, ou encore Sony ou le sud-coréen LG, deux des plus grands opérateurs européens, Deutsche Telekom et Vodafone, ont indiqué mercredi qu'ils ne seraient pas présents dans la cité catalane en raison des risques sanitaires.

Une première en 33 ans d'existence

Dans ces conditions, le GSMA, (présidé cette année par Stéphane Richard, le patron de l'opérateur français Orange) s'est réuni d'urgence mercredi et a finalement décidé d'annuler l'événement face à la vague de désistements. Il s'agit d'une première pour un événement qui a lieu chaque année depuis 33 ans, et qui attire plus de 100.000 visiteurs...

"Les préoccupations mondiales concernant l'épidémie de coronavirus, les problèmes de voyage et d'autres circonstances, [nous] empêchent de tenir l'événement", a expliqué l'organisme GSMA dans un communiqué.

Une facture salée pour les organisateurs ?

Le salon permet généralement aux géants de la tech de présenter leurs dernières nouveautés, et de nombreux accords entre équipementiers et opérateurs sont souvent négociés à cette occasion. Cette année, à l'approche du déploiements des réseaux 5G, on attendait la présentation de nouveaux smartphones 5G, mais aussi des smartphones à écran pliable.

Selon la presse, le GSMA ferait en ce moment pression sur le gouvernement espagnol afin qu'il déclare l'état d'urgence sanitaire. Un tel décret permettrait en effet d'annuler le salon tout en faisant jouer les assurances, ce qui éviterait aux organisateurs une facture salée. Le GSMA représente 750 opérateurs et 350 autres entreprises spécialisées dans les technologies mobiles.

Le salon aéronautique de Singapour maintenu

En Asie, le Salon aéronautique de Singapour, le plus important d'Asie, prévu du 11 au 16 février a en revanche été maintenu. Il a ouvert ses portes mardi dans une ambiance morose, alors que le secteur du transport aérien commence à subir les retombées du nouveau coronavirus. De nombreux participants ont annulé leur venue, notamment ceux qui devaient venir de Chine.

Lundi, à la veille de l'ouverture du salon, les compagnies aériennes asiatiques ont mis en garde contre des réductions "drastiques" de leurs prévisions de croissance du trafic cette année en raison de l'épidémie de Covid-19.

Dans une note publiée mercredi, l'agence S&P Global Ratings a estimé mercredi qu'"à ce stade", l'épidémie de coronavirus devrait amputer la croissance économique de la zone euro et du Royaume-Uni de 0,1 à 0,2%, via la baisse des exportations et des investissements des entreprises dues au ralentissement probable de la Chine. S&P a abaissé ses prévisions de croissance pour la Chine à 5% en 2020, contre 5,7% avant l'épidémie...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !