»
»
»
»
Consultation
Cotation du 15/10/2018 à 17h35 Air France KLM -3,26% 7,956€

La direction d'Air France compte toujours convaincre les pilotes d'approuver le plan "Boost"

La direction d'Air France compte toujours convaincre les pilotes d'approuver le plan "Boost"

Le plan prévoit la création d'une filiale "low-cost". Une consultation a été lancée par le SNPL...

La direction d'Air France compte toujours convaincre les pilotes d'approuver le plan 'Boost'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les tensions restent vives entre la direction d'Air France et ses pilotes... Dans un courrier auquel 'Le Figaro' a eu accès, Franck Terner, directeur général de la compagnie aérienne tente de les convaincre de voter en faveur du projet "Boost" qui prévoit la création d'une nouvelle filiale à bas coûts... Ils doivent en effet se prononcer d'ici le 13 février prochain, le SNPL, principal syndicat de pilotes ayant lancé une consultation...

Vers un contrat unique

Dans ce courrier, Franck Terner dit avoir répondu à la principale demande des pilotes, à savoir la mise en place d'un contrat unique "avec les règles d'utilisation et de rémunération d'Air France", détaille le quotidien.

Il estime donc que les pilotes ont tout à y gagner... "Ne pas faire la nouvelle compagnie, c'est renoncer à cette croissance et à toutes les conséquences positives qu'elle emportera pour vous après des années de stagnation", ajoute-t-il, d'après les propos cités par 'Le Figaro'.

De coûteuses grèves

Les conditions de création d'une filiale "low-cost" sont depuis quelques années source de tension entre pilotes et direction. Lors de l'Euro de football qui s'est tenu en juin dernier, les pilotes avaient notamment protesté contre les dernières mesures du plan "Transform 2015" mises en oeuvre.

Il était notamment question d'une baisse de rémunération des heures de vol, en ramenant la majoration des heures de nuit de 50% à 40%. En 2014, les pilotes s'étaient également mobilisés durant 15 jours contre un projet avorté de développement de la low cost Transavia hors de France. Une grève qui avait coûté plus de 400 millions d'euros. Le directeur général d'Air France souhaite donc éviter que le scénario ne se reproduise...

©2017-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com