Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 22/05/2020 à 17h35 Air France KLM -2,62% 3,604€
  • AF - FR0000031122
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

La crise liée au coronavirus est "sans précédent" pour le secteur aérien

La crise liée au coronavirus est "sans précédent" pour le secteur aérien

L'industrie devrait essuyer des pertes de plus de 113 milliards de dollars tandis que des suppressions de postes apparaissent désormais inéluctables...

La crise liée au coronavirus est 'sans précédent' pour le secteur aérien
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Peu optimistes il y a encore quelques jours, les dirigeants du secteur aéronautique sont désormais clairement alarmistes... La décision unilatérale prise par les Etats-Unis d'interdire pendant trente jours l'entrée sur leur territoire des ressortissants de l'espace Schengen semble être la goutte de trop pour un secteur qui s'apprête à traverser l'une des plus graves crises, si ce n'est la plus importante, de son histoire.

Pour le patron de British Airways, Alex Cruz, la crise actuelle est plus alarmante pour l'industrie aérienne que le 11 septembre et que le dernier krach financier. Dans un message adressé à son personnel repris par Skynews, le directeur général de la compagnie britannique affirme ainsi : "c'est une crise d'ampleur mondiale comme nous n'en avons jamais connue".

M. Cruz a également déclaré que des emplois seraient perdus "peut-être pour une courte période, peut-être à plus long terme" et que l'entreprise était en discussion avec les syndicats. "Les avions seront immobilisés au sol comme jamais auparavant...".

Des mesures sociales à l'étude chez Air France KLM

Même son de cloche chez Air France-KLM. Benjamin Smith a annoncé ce matin à ses salariés la préparation d'un "plan d'adaptation". Dans un message interne sous forme de vidéo dévoilé par 'Les Echos', le patron d'AF-KLM explique avoir demandé à Anne Anne Rigail et à Pieter Pieter, les dirigeants des deux entités, de travailler sur un plan rapide d'adaptation d'Air France-KLM.

"En un mois, notre groupe a perdu 50% de sa valeur... Entre mars et août, sur l'ensemble de notre réseau, les réservations ont déjà subi une très forte baisse". "Nous sommes dans une situation financière et économique aggravée par la récente décision américaine", souligne Benjamin Smith, qui précise que des mesures sociales sont à l'étude...

Plus de 113 milliards de dollars de pertes pour le secteur ?

Alexandre de Juniac, le président-directeur général de l'Association internationale du transport aérien (IATA), estime que les pertes du secteur dépasseront probablement les 113 milliards de dollars, montant que l'ancien patron d'Air France avait évoqué la semaine dernière, avant la décision des Etats-Unis d'interdire pendant 30 jours l'entrée sur leur territoire des ressortissants de l'espace Schengen.

L'IATA a réclamé jeudi aux Etats des mesures de soutien aux compagnies transatlantiques affectées par des problèmes de liquidités en raison de la crise du coronavirus, comme l'extension de lignes de crédit ou des exonérations de charges.

"Si la chute est aussi significative, aussi brutale, que nous le voyons à présent et si elle dure plus de deux ou trois mois, nous allons constater des difficultés dans certaines compagnies aériennes, estime Alexandre de Juniac. "Certaines d'entre elles auront probablement des difficultés financières et cela conduira sans doute à une nouvelle consolidation".

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Air France KLM