»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/04/2019 à 17h37 Renault +0,92% 63,870€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

L'avocat de Ghosn veut dissocier son procès de celui de Nissan

L'avocat de Ghosn veut dissocier son procès de celui de Nissan

La défense de l'ancien patron de l'alliance Renault-Nissan estime que si les deux parties sont jugées ensemble, le procès ne pourra pas être équitable.

L'avocat de Ghosn veut dissocier son procès de celui de Nissan
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les avocats de Carlos Ghosn ont demandé à une juridiction de Tokyo de dissocier le dossier de leur client de celui de son ex-bras droit Greg Kelly et de celui de Nissan. Cette requête constitue la première manoeuvre juridique d'importance de la nouvelle équipe de défense de l'ancien président de Nissan, emmenée par Junichiro Hironaka, qui a repris le dossier en février. Il s'agit selon elle d'assurer un procès équitable.

Carlos Ghosn a été arrêté en novembre après que Nissan a transmis à la justice le résultat d'une enquête interne qui mettait en lumière des actes de malversations financières. Le constructeur automobile a encore chargé son ex-patron la semaine dernière, en estimant qu'il avait bien utilisé ses fonds à des fins privées.

L'ex-administrateur de Nissan, Greg Kelly, a également été inculpé avant d'être libéré lui aussi sous caution. Le parquet de Tokyo accuse par ailleurs Nissan d'avoir fait de fausses déclarations dans ses rapports annuels.

Curieux d'être à côté

"Quel que soit le point de vue que vous adoptez, il serait curieux d'avoir Ghosn à côté de Nissan au procès, cela irait à l'encontre de son droit à un procès équitable", a déclaré Junichiro Hironaka lors d'une conférence de presse.

Carlos Ghosn a été mis en examen le 10 décembre, pour dissimulation de revenus. Il aurait minimisé, dans les rapports de Nissan remis aux autorités boursières, une partie de ses revenus, à hauteur de 5 milliards de yens (40 millions d'euros) sur cinq années, de 2010 à 2015. La même opération aurait été effectuée sur la période de 2015 à 2018, pour une enveloppe de 4 milliards de yens (32 millions d'euros environ). L'intéressé nie les faits qui lui sont reprochés. Il aurait aussi transféré temporairement à Nissan des pertes financières personnelles durant la crise financière mondiale.

Junichiro Hironaka a déclaré lors de son point presse qu'il souhait voir le dossier Ghosn séparé de celui de Greg Kelly, car ce dernier pourrait être un témoin clé pour la défense de Carlos Ghosn. Libéré début mars sous caution, Carlos Ghosn dément les accusations portées contre lui.

Enquête en France

En France, la justice a de son côté ouvert une enquête préliminaire sur les conditions de financement de son mariage au château de Versailles, dont Renault est mécène. Renault a signalé par ailleurs au parquet la semaine dernière avoir découvert l'existence de flux financiers suspects vers Oman . Le procès de l'ancien homme fort de Renault-Nissan au Japon pourrait commencer au mois de septembre.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com