»
»
»
»
Consultation
Cotation du 24/04/2019 à 16h52 EDF -1,57% 12,500€
  • EDF - FR0010242511
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Hausse des tarifs d'électricité : le gendarme de la concurrence n'est pas d'accord !

Hausse des tarifs d'électricité : le gendarme de la concurrence n'est pas d'accord !

Selon le gendarme de la concurrence, les consommateurs vont devoir payer la note à la place des fournisseurs...

Hausse des tarifs d'électricité : le gendarme de la concurrence n'est pas d'accord !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le gouvernement a annoncé la semaine dernière que la hausse programmée des tarifs réglementés de l'électricité entrerait en vigueur "sans doute" à la mi 2019. Il avait promis en décembre de ne pas appliquer la future augmentation, calculée par la Commission de régulation de l'énergie, durant l'hiver afin de ne pas attiser la crise des "Gilets jaunes", qui portait alors sur le pouvoir d'achat.

Problème : l'Autorité française de la concurrence a émis lundi un avis défavorable au projet proposé par la CRE, et que le gouvernement envisage donc de suivre. Selon l'autorité, cette hausse de 7,7% hors taxes serait défavorable aux quelque 28 millions de clients bénéficiant de ces tarifs et ne se justifie pas par une augmentation des coûts de fourniture d'EDF.

La charge sur les consommateurs

"Cela a pour conséquence de faire supporter la charge financière aux consommateurs plutôt qu'aux fournisseurs et semblerait donc contraire à la volonté du Parlement de proposer aux consommateurs des tarifs réglementés permettant de leur restituer le bénéfice de la compétitivité du parc nucléaire historique", souligne l'Autorité de la concurrence.

Elle recommande ainsi au gouvernement de faire procéder avant le 7 mai 2019 à un "réexamen de la légalité et de l'opportunité de la méthode proposée" par la CRE pour justifier cette hausse des tarifs.

Une nouvelle délibération

Elle recommande également de demander une nouvelle délibération de la CRE "permettant notamment de mieux apprécier les surcoûts supportés par les différents opérateurs et de réexaminer le scénario d'évolution des TRV quant au calendrier et aux hausses prévues".

La hausse concerne tous les consommateurs résidentiels abonnés au tarif bleu d'EDF, soit 25,6 millions de foyers, ainsi que des petits professionnels (3,2 millions). Elle est estimée à environ 85 euros par an pour une famille qui se chauffe à l'électricité...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com