»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/12/2018 à 23h20 Alphabet Class A +1,73% 1 043,41$
  • GOOGL - US02079K3059
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Google va fermer son réseau social, après une faille de sécurité

Google va fermer son réseau social, après une faille de sécurité

Après Facebook, qui a admis la semaine dernière une faille de sécurité, Alphabet (maison mère de Google) a annoncé à son tour, lundi, que les données personnelles de 500.000 utilisateurs de Google+ ont été mises en danger...

Google va fermer son réseau social, après une faille de sécurité
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alphabet, la maison mère de Google, a annoncé lundi soir que les données personnelles de 500.000 utilisateurs de son réseau social Google+ pourraient avoir été accessibles à des développeurs extérieurs, en raison d'une faille de sécurité. Alphabet a ajouté que Google+ va être fermé pour les particuliers, ajoutant que de nouvelles règles de protection de la vie privée seraient mises en place.

Les données concernées par la faille portent sur des champs optionnels dans les profils enregistrés sur Google+, comme le nom, l'adresse de courriel, l'activité professionnelle, le sexe et l'âge, a précisé Google.

Le groupe précise qu'il n'a découvert "aucun élément laissant supposer que le moindre développeur avait connaissance de ce problème ou avait détourné l'interface de programmation (API) et nous n'avons découvert aucun élément prouvant que la moindre donnée de profil avait été détournée", a ajouté Google.

La faille découverte en mars mais tenue secrète

Le géant d'Internet confirmait ainsi des informations publiées plus tôt par le 'Wall Street Journal', qui citait des sources anonymes et des documents internes. Google, qui a découvert cette faille en mars dernier, a choisi dans un premier temps de ne pas révéler ce problème en partie pour ne pas éveiller les soupçons des autorités, avait précisé le 'WSJ'.

Le quotidien financier a précisé qu'une faille logicielle dans Google+ a exposé les données personnelles d'utilisateurs à des développeurs extérieurs entre 2015 et mars 2018, date à laquelle une enquête interne a permis de découvrir le problème et de le corriger, affirme le Wall Street Journal.

L'action Alphabet a cédé jusqu'à 2,77% lundi à Wall Street après la publication de ces informations avant d'effacer une partie de ses pertes et de finir en recul de 1% à 1.155,92$.

50 millions de comptes Facebook victimes de piratage

Cette affaire intervient alors que le 29 septembre, Facebook a révélé que ses ingénieurs ont découvert le 25 septembre une faille de sécurité touchant près de 50 millions de comptes, dont les données personnelles avaient été rendues accessibles via une action de piratage.

Le premier réseau social du monde, qui revendique plus de 2 milliards d'utilisateurs, a précisé avoir corrigé très rapidement cette faille, qui avait notamment touché 5 millions de comptes européens.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com