Cotation du 01/12/2021 à 17h35 Engie (EX GDF SUEZ) +1,48% 13,000€

Gaz : les tarifs réglementés d'Engie vont flamber de 12,6% en octobre

Gaz : les tarifs réglementés d'Engie vont flamber de 12,6% en octobre

"Cette évolution résulte de la hausse, historique, des prix du gaz sur le marché mondial qui se répercute sur les coûts d'approvisionnement du fournisseur de gaz Engie", indique la Commission de régulation de l'énergie.

Gaz : les tarifs réglementés d'Engie vont flamber de 12,6% en octobre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La flambée des prix du gaz se poursuit !... Après un bond de près de 8% en septembre, les tarifs réglementés TTC d'Engie augmenteront à partir du 1er octobre de 12,6% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er septembre, a annoncé lundi la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

'Cette hausse est de 4,5% HT pour les utilisateurs de gaz pour la cuisson, de 9,1% HT pour ceux qui ont un double usage (cuisson et eau chaude), et de 14,3% HT pour les foyers qui se chauffent au gaz", détaille le régulateur dans un communiqué.

"Cette évolution résulte de la hausse, historique, des prix du gaz sur le marché mondial qui se répercute sur les coûts d'approvisionnement du fournisseur de gaz Engie", explique-t-il également, rappelant que la France ne dispose pas de gaz sur son territoire et importe 99% de sa consommation de gaz naturel. "Elle est donc exposée, comme le reste de l'Europe, aux variations des prix de marchés européens et mondiaux", souligne la CRE.

"Conjonction de facteurs à la fois structurels et conjoncturels"

Les hausses successives des derniers mois résultent d'"un contexte exceptionnel dû à la conjonction de facteurs à la fois structurels et conjoncturels", indique le régulateur. A l'approche de l'hiver, les stockages européens de gaz doivent être remplis. "Or, leurs niveaux au printemps étaient déjà très bas en raison d'un hiver 2020-2021 particulièrement froid et long en Europe", explique-t-il, ajoutant qu'un hiver également sévère en Asie avait eu pour conséquence de diminuer l'offre mondiale en GNL et de favoriser le recours aux stockages européens pour satisfaire la demande.

La CRE évoque aussi une demande asiatique en GNL qui reste "très élevée depuis plusieurs mois, ce qui limite les arrivées de méthaniers en Europe". Par ailleurs, la Norvège et la Russie, les principaux fournisseurs de gaz naturel de la France et de l'Europe, ne sont pas en mesure d'augmenter leurs exportations pour répondre à la demande "pour des raisons différentes".

Plus de la moitié des consommateurs épargnée

Au 31 août 2021, les tarifs réglementés de vente de gaz naturel concernent environ 3 millions de consommateurs résidentiels, dont 2,77 millions chez Engie. Ils représentent seulement 7,5% de la consommation nationale de gaz.

En revanche, "plus de la moitié des consommateurs résidentiels ont pris des contrats en offre de marché à prix fixe sur plusieurs années et ne sont pas concernés à court terme par cette hausse", précise la commission.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !