»
»
»
»
Consultation
Cotation du 11/12/2018 à 17h36 EDF +0,67% 13,490€
  • EDF - FR0010242511
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Fermeture de Fessenheim, ça se complique encore...

Fermeture de Fessenheim, ça se complique encore...

Prévue pour 2022 au plus tard, la fermeture de la centrale de Fessenheim a connu jeudi un nouveau rebondissement. Le Conseil d'Etat a annulé le décret de fermeture... Mais cela ne remet pas pour autant en cause la décision sur le fond.

Fermeture de Fessenheim, ça se complique encore...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Nouveau coup de théâtre dans le dossier de la fermeture de Fessenheim. Jeudi, le Conseil d'Etat a purement et simplement annulé le décret de fermeture de la centrale nucléaire alsacienne, programmée au plus tard pour 2022 après de nombreux reports...

Erreur de procédure

La plus haute juridiction administrative a ainsi relevé une erreur de procédure, qui rend caduc le décret d'avril 2017, sans pour autant remettre en cause sur le fond la décision de fermeture de la centrale alsacienne, véritable serpent de mer de la vie politique depuis une décennie.

Ainsi, le décret d'avril 2017 a été signé par le chef du gouvernement et la ministre de l'Ecologie de l'époque, Bernard Cazeneuve et Ségolène Royal, sans attendre une demande formelle d'EDF avant de le signer, alors que c'était obligatoire.

Un nouveau décret attendu du gouvernement actuel

Le Conseil d'Etat avait été saisi d'un recours par les collectivités locales, dont la commune de Fessenheim (Haut-Rhin), et certains syndicats, opposés à la fermeture de Fessenheim, qui emploie des centaines de salariés...

Sur le fond, cette décision de justice ne devrait pas empêcher le gouvernement actuel, qui a repris à son compte la promesse de fermer la plus vieille centrale nucléaire encore en activité, de prendre un nouveau décret en respectant cette fois-ci la procédure telle que l'a rappelée le Conseil d'Etat.

Un plan de reconversion économique après la fermeture

L'exécutif a promis de mettre Fessenheim à l'arrêt d'ici à la fin du quinquennat sans forcément attendre, comme auparavant, le démarrage de l'EPR de Flamanville, dans la Manche.

Le gouvernement a présenté début octobre le plan de reconversion économique du territoire de Fessenheim, qui doit permettre de revitaliser l'économie du bassin d'emplois, après la fermeture de la centrale nucléaire...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com