Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 17/01/2020 à 22h30 Facebook +0,17% 222,140$
  • FB - US30303M1027
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Fausses informations : Facebook veut supprimer les "deepfake"

Fausses informations : Facebook veut supprimer les "deepfake"

Facebook déclare la guerre aux "deepfake", ces vidéos truquées par l'intelligence artificielle pour faire croire à de vraies déclarations de la part des personnes filmées. Facebook va supprimer les contenus considérés comme des "deepfakes"...

Fausses informations : Facebook veut supprimer les 'deepfake'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que les Etats-Unis sont entrés dans une année électorale cruciale, Facebook relève d'un cran sa lutte contre les fausses informations diffusées via le réseau social. Dans une note de blog, sa vice-présidente de la stratégie Monika Bickert a annoncé que les "deepfakes", ces fausses vidéos truquées grâce à l'intelligence artificielle, seront désormais supprimées par Facebook.

Ainsi, toute vidéo qui fait dire à une personne des mots qu'elle n'a jamais prononcés ou bien qui rajoute des éléments à une scène de façon trompeuse sera éliminée de la plateforme, a précisé la responsable du réseau social.

Il y aura toutefois deux exceptions à cette règle : les vidéos à caractère humoristique seront épargnées, ainsi que celles "qui ont été modifiées pour omettre des mots ou bien changer leur ordre", a précisé Mme Bickert.

Facebook a lancé en septembre dernier la lutte contre les "deepfake". Afin d'améliorer ses capacités de détection de ces vidéos, le groupe s'est associé avec Microsoft, Amazon et des universités prestigieuses pour lancer le "Deepfake Detection Challenge".

Un défi à l'approche des élections américaines de novembre

"Si ces vidéos sont encore rares sur Internet, elles représentent un défi significatif pour notre industrie et pour la société au fur et à mesure que leur utilisation se développe", a estimé Mme Bickert.

A l'approche de l'élection présidentielle américaine en novembre, Facebook est sous le feu des critiques pour sa gestion des fausses informations. Son annonce sur les "deepfake" intervient à la veille d'une nouvelle audition du réseau social par la chambre des représentants des Etats-Unis. La chambre basse avait déjà mis le PDG du groupe Mark Zuckerberg sur le grill en octobre dernier, à propos du libra, le projet de monnaie virtuelle de Facebook.

Ce mercredi, il entendra Monika Bickert à propos des "deepfake" et des "cheap fakes" (le mêmes en moins sophistiqué). "Ces vidéos peuvent être utilisées pour répandre des fausses informations à des fins politiques, économiques, ou bien pour semer la discorde", a déclaré le Comité de l'énergie et du commerce, chargé de l'audition, dans un document préparatoire...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com