Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/08/2020 à 23h20 Facebook -0,85% 249,830$
  • FB - US30303M1027
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Facebook supprime des comptes liés au mouvement suprémaciste blanc

Facebook supprime des comptes liés au mouvement suprémaciste blanc

Les réseaux sociaux se trouvent une nouvelle fois très exposés, alors que plusieurs grandes villes des Etats-Unis sont le théâtre de manifestations après la mort de George Floyd.

Facebook supprime des comptes liés au mouvement suprémaciste blanc
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Facebook a déclaré avoir supprimé des comptes associés au mouvement suprémaciste blanc. Le réseau social a réagi au fait que certains groupes nationalistes ont appelé à apporter des armes lors des manifestations contre le racisme et les violences policières qui secouent actuellement les Etats-Unis.

Des représentants du réseau social ont aussi fait part de la suppression de comptes revendiquant de manière trompeuse une allégeance au mouvement contestataire Antifa dans le but de décrédibiliser celui-ci...

Les adhérents au mouvement Antifa disent vouloir défendre la population d'attaques de la part des autorités ou de vigilantistes, cependant le président américain Donald Trump leur a reproché - sans apporter de preuve - d'être à l'origine de violences contre la police.

Les réseaux sociaux au centre du débat

Les réseaux sociaux se trouvent une nouvelle fois très exposés, alors que plusieurs grandes villes des Etats-Unis sont le théâtre de manifestations après la mort d'un homme afro-américain lors de son interpellation à Minneapolis, dans le Minnesota. Des rassemblements ont eu lieu ces dernières heures en mémoire de George Floyd, à Washington, New York, Los Angeles, Philadelphie ou encore Atlanta. Des violences ont éclaté dans certains cortèges, et même une fusillade à Brooklyn.

Certains salariés de Facebook ont montré leur colère contre Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, ces derniers jours. Contrairement à Twitter, Zuckerberg a indiqué qu'il ne prendrait pas de mesures coercitives contre un post de Donald Trump à la suite de la mort de George Floyd.

Twitter se jette à l'eau, Facebook traîne des pieds

Twitter a apposé vendredi un "avis d'intérêt public" sur un message du président américain relatif à la situation très tendue à Minneapolis, affirmant qu'il violait ses règles concernant la glorification de la violence. "Nous avons pris des mesures pour empêcher que d'autres personnes ne soient incitées à commettre des actes violents, mais nous avons gardé le tweet sur Twitter parce qu'il est important que le public puisse toujours le voir, étant donné sa pertinence pour les questions d'intérêt public en cours", s'est justifié le groupe.

Le positionnement beaucoup plus neutre du patron de Facebook, sans réaction aux provocations de Donald Trump, a provoqué une vague d'indignation au sein de la communauté Facebook. "Déçus" et "très inquiets", plusieurs employés de Facebook ont condamné la décision de Zuckerberg sur Twitter, avec des commentaires comme "Mark a tort" et "ne rien faire est inacceptable".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !