»
»
»
»
Consultation
Cotation du 24/05/2019 à 23h20 Facebook +0,11% 181,060$
  • FB - US30303M1027
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Facebook : encore des donnée personnelles exposées par erreur !

Facebook : encore des donnée personnelles exposées par erreur !

Des millions de données d'utilisateurs de Facebook ont été affichées par erreur dans le "cloud" d'Amazon, a révélé mercredi soir la société de cybersécurité UpGuard...

Facebook : encore des donnée personnelles exposées par erreur !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Facebook fait face à une énième affaire de défaillance dans la protection des données personnelles de ses utilisateurs... La société de cybersécurité UpGuard a ainsi révélé mercredi que des millions de données d'utilisateurs du réseau social ont été affichées par erreur à la vue de tous sur des serveurs d'informatique dématérialisée ("cloud") d'Amazon.

Selon la chaîne américaine 'CNBC', Facebook a confirmé que ces données avaient été stockées sur des serveurs Amazon, ajoutant que le groupe travaillait avec le géant du commerce électronique pour faire en sorte que ces données ne soient plus visibles...

A Wall Street, le titre Facebook est tombé en terrain négatif après ces informations, reculant de 0,3% à 173,67$ mercredi en soirée.

Une longue série d'incidents liés à la protection des sonnées personnelles

Cet incident est le dernier d'une longue série de manquements, volontaires ou non, du réseau social vis-à-vis de la protection des données de ses utilisateurs, dont le nombre a dépassé le milliard dans le monde.

Le 21 mars, le groupe avait ainsi reconnu avoir stocké, pendant des années, des centaines de millions de mots de passe en clair sur une base de données interne, à laquelle des ingénieurs ont potentiellement eu accès.

En tout, 20.000 employés pouvaient avoir potentiellement accès à ces fichiers. Entre 200 et 600 millions de mots de passe seraient en ligne de mire, dont certains datant de 2012.

Deux enquêtes pénales ouvertes aux Etats-Unis

Facebook fait aussi depuis le 20 mars l'objet d'une enquête pénale concernant les contrats passés avec des grands groupes technologiques qui ont pu avoir accès aux données personnelles des utilisateurs de Facebook. Le 'New York Times' avait révélé cette affaire en juin 2018, affirmant que des dizaines de contrats avaient été signés avec des constructeurs de téléphones ou d'appareils électroniques, parmi lesquels Apple, Samsung, HTC, Microsoft, Sony, ou BlackBerry, mais aussi avec le géant du e-commerce Amazon. Toutes ces compagnies ont pu ainsi avoir un large accès aux données personnelles, à l'insu des utilisateurs de Facebook.

Le groupe est également poursuivi pénalement aux Etats-Unis dans le scandale Cambridge Analytica, révélé il y a un an. Facebook avait transmis à cette société britannique des données personnelles de 87 millions d'utilisateurs à des fins d'études à partir de 2014... Or, cette société a ensuite utilisé ces données pour influencer des élections, notamment les primaires de la présidentielle aux Etats-Unis, et le référendum sur le Brexit au Royaume-Uni.

Mark Zuckerberg promet un changement de cap et appelle les gouvernements à mieux réguler

Dans un long manifeste publié début mars, Mark Zuckerberg a annoncé un changement de cap radical pour Facebook, avec des plateformes repensées autour de la vie privée, des messages éphémères et de l'interopérabilité.

Dimanche dernier, le patron de Facebook a aussi signé une tribune dans plusieurs journaux, dont le 'Washington Post' et le 'JDD' en France, où il a demandé aux gouvernements de "jouer un rôle plus actif" et de collaborer davantage avec les entreprises pour une bonne régulation de l'Internet.

Cette prise de parole intervient dans une période où Facebook est mis en cause suite après la diffusion sur sa plateforme de la vidéo choquante publiée en direct par l'auteur de l'attentat contre deux mosquées à Christchurch en Nouvelle-Zélande. Le réseau social est aussi régulièrement critiqué pour avoir propagé des fake news et des contenus haineux, un phénomène qu'il a bien du mal à endiguer...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com