»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/11/2018 à 17h39 Total +0,30% 49,660€

"Davos du désert" : plus de 50 Mds$ de contrats en vue, Total répond présent

"Davos du désert" : plus de 50 Mds$ de contrats en vue, Total répond présent

Total, Hyundai, Norinco, Schlumberger, Halliburton, Baker Hughes et Trafigura feraient partie des sociétés concernées par ces accords...

'Davos du désert' : plus de 50 Mds$ de contrats en vue, Total répond présent
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — De nombreux absents mais quelques grands gagnants ? L'Arabie saoudite va signer pour plus de 50 milliards de dollars (43,6 milliards d'euros) de contrats dans les secteurs du gaz, du pétrole et des infrastructures à l'occasion de la conférence sur les investissements dite "Davos du désert", a rapporté mardi une source citée par l'agence de presse Reuters.

Ce forum sur les investissements -Future Investment Summit (FII) - se déroule à partir de ce mardi et jusqu'au 25 octobre à Ryad...

Total, Hyundai, Norinco, Schlumberger, Halliburton, Baker Hughes et Trafigura sont au nombre des sociétés concernées par ces accords, a-t-elle indiqué.

Total en vue

Trafigura Group devrait notamment construire une fonderie de cuivre, de zinc et de plomb.

Dans le cadre de la deuxième phase de la raffinerie Satorp, coentreprise entre le saoudien Aramco et Total, un complexe pétrochimique intégré et un parc en aval devraient être bâtis. Les accords porteront également sur des investissements dans les stations-service détenues également par le groupe pétrolier public saoudien et l'entreprise française...

Multiples défections

Nombre d'entreprises et hauts responsables ont renoncé à se rendre au FII après la disparition du journaliste et opposant saoudien Jamal Khashoggi le 2 octobre dernier au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. Le dernier patron en France à avoir décliné l'invitation est celui d'EDF, Jean-Bernard Lévy.

Selon un porte-parole du groupe, il ne se rendra pas à Ryad car il doit participer à une réunion de professionnels de l'énergie avec le président Emmanuel Macron. EDF espère pourtant vendre une centrale nucléaire à l'Arabie saoudite et a soumis une proposition lors d'un appel d'offres. Un peu avant EDF, Total avait en revanche confirmé que son PDG, Patrick Pouyanné, se rendrait à cette conférence...

Après deux semaines de dénégation, Ryad a reconnu samedi la mort du journaliste, qui vivait depuis un an aux Etats-Unis et publiait régulièrement dans le 'Washington Post' des tribunes critiques sur l'action du prince héritier Mohamed ben Salman.

Paris botte en touche

L'Allemagne, qui a suspendu ses ventes d'armes à l'Arabie saoudite, a appelé lundi ses partenaires européens à faire de même. La France a botté en touche...

Selon un rapport parlementaire publié en juin, l'Arabie saoudite a été sur la période 2008-2017 le deuxième client de la France en matière d'armement, avec plus de 11 milliards d'euros de contrats. La France a toutefois annoncé cette semaine l'annulation de la participation du ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire au "Davos du désert".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com