Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 07/07/2020 à 17h35 Air France KLM -1,14% 4,160€
  • AF - FR0000031122
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Coronavirus : l'UFC met en demeure 57 compagnies à cause des vols annulés

Coronavirus : l'UFC met en demeure 57 compagnies à cause des vols annulés

80% des principales compagnies aériennes imposent en toute illégalité un avoir à validité variable, retardent le remboursement ou appliquent des frais de modification.

Coronavirus : l'UFC met en demeure 57 compagnies à cause des vols annulés
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Avec les voyages annulés partout dans le monde depuis le début de la crise du coronavirus, les billets qui devront donner lieu à remboursement représentent une masse totale de 35 milliards de dollars, selon les calculs de l'Association internationale du transport aérien (IATA). Mais l'UFC Que Choisir constate que les compagnies ne respectent pas la réglementation, en niant le droit à remboursement des passagers et en imposant un avoir... Elle menace donc de poursuivre en justice 57 d'entre elles - dont Air France.

Sur les 76 compagnies aériennes passées au crible par l'association, qui représentent près de 80% du trafic aérien annuel, seules 23% respectent leurs obligations et proposent le remboursement immédiat des billets annulés aux passagers. "Toutes les autres compagnies, soit 57 imposent en toute illégalité un avoir à validité variable, retardent le remboursement ou appliquent des frais de modification", dénonce l'UFC.

Le remboursement en premier choix

La réglementation européenne est pourtant claire : en cas d'annulation de vols, la compagnie aérienne est tenue de proposer en premier choix au consommateur le remboursement du billet, dans un délai de 7 jours, au prix auquel il a été acheté.

L'association précise qu'elle n'est "pas opposée à ce que des avoirs soient proposés aux voyageurs, et appellent ces derniers à examiner avec bienveillance l'opportunité d'un report ou d'un avoir. Mais elle refuse catégoriquement que cela leur soit imposé, c'est à eux de choisir". En résumé, elle estime que les voyageurs n'ont pas à supporter le poids de la crise.

Modèle de lettre

L'UFC-Que Choisir "n'hésitera pas à engager toute action nécessaire pour que ces droits soient pleinement respectés par les compagnies aériennes", peut-on lire dans son communiqué.

Pour aider les passagers à qui les compagnies ont adressé un avoir sans leur consentement, l'association propose sur son site internet un modèle d'email afin de réclamer le respect de leurs droits.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !