Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/08/2020 à 17h36 Airbus Group (ex-EADS) +3,98% 72,060€
  • AIR - NL0000235190
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Coronavirus : chômage partiel chez Airbus à partir du 20 avril

Coronavirus : chômage partiel chez Airbus à partir du 20 avril

Quelque 3.000 personnes du groupe sont concernées en France, à Toulouse, Nantes et Saint-Nazaire.

Coronavirus : chômage partiel chez Airbus à partir du 20 avril
Crédit photo © Airbus

(Boursier.com) — Airbus a trouvé un accord avec les partenaires sociaux pour la mise en oeuvre de mesures de chômage partiel sur ses sites d'avions commerciaux à Toulouse, Nantes et Saint-Nazaire, à partir du 20 avril et jusqu'à la mi-mai.

"Ces mesures seront mises en oeuvre pour les employés qui ne sont pas en mesure de retourner au travail car leurs postes de travail ne peuvent pas être entièrement sécurisés avec les mesures de santé et de sécurité appropriées", a précisé l'avionneur. Quelque 3.000 personnes du groupe sont concernées en France.

L'activité a chuté

Ces mesures à court terme pourraient être prolongées après la mi-mai afin de faire face au ralentissement sans précédent de l'activité et à l'adaptation des cadences de production liées à la situation toujours en développement de COVID-19, a ajouté Airbus.

"Depuis le début du confinement, nous demandons à la direction de mettre en place le chômage partiel. C'est une mesure essentielle pour protéger les salariés et pour sauvegarder les emplois", a déclaré Xavier Petrachi, délégué syndical CGT.

92% du salaire net

Alors que la CGT demandait le maintien de 100% de la rémunération, l'accord conclu avec les organisations syndicales prévoit le maintien de 92% du salaire net, primes d'équipes incluses, quelle que soit la catégorie de salariés, a indiqué de son côté la CFTC.

Les emplois en question

Alors que l'industrie aéronautique traverse une crise "sans précédent", Guillaume Faury a estimé en cette fin de semaine que le groupe européen était confronté à une décision difficile concernant d'éventuelles suppressions d'emplois permanents. "Avant de prendre une décision plus difficile en ce qui concerne les employés, nous voulons avoir une meilleure évaluation de la façon dont la situation pourrait évoluer dans les prochains mois, à quoi ressemblera l'année 2021", a déclaré le président exécutif d'Airbus à 'Bloomberg TV'.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !