»
»
»
»
Consultation
Cotation du 15/02/2019 à 17h36 Renault +3,58% 59,630€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Carlos Ghosn : un délai de six mois avant un procès ?

Carlos Ghosn : un délai de six mois avant un procès ?

L'avocat de Carlos Ghosn a tenu une conférence de presse, dans la foulée de l'audition de son client. Il va soumettre dans la journée une demande pour mettre fin à sa détention...

Carlos Ghosn : un délai de six mois avant un procès ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'avocat de Carlos Ghosn a comme prévu fait un point mardi sur la situation de l'ex-PDG de l'alliance Renault-Nissan, au cours d'une conférence de presse. Il a indiqué ne pas avoir été autorisé à consulter les compte-rendus des conseils d'administration de Nissan au sujet de la question de la rémunération de son client, placé en détention depuis le 19 novembre à la suite d'accusations de malversations financières...

Motonari Otsuru, qui dirige l'équipe juridique de Carlos Ghosn au Japon, a ajouté qu'il allait soumettre dans la journée une demande visant à mettre fin à la détention de son client. Il est possible selon lui que Carlos Ghosn soit inculpé le 11 janvier, et il faudra peut-être patienter au moins 6 mois avant qu'un procès s'ouvre...

Carlos Ghosn se défend

Il s'exprimait dans la foulée de l'audition de Carlos Ghosn, qui a pu se défendre 10 minutes face à ses juges. Pour sa première déclaration publique depuis son incarcération, il a assuré avoir été injustement placé en détention et a nié tout méfait. "Contrairement aux accusations des procureurs, je n'ai jamais reçu de compensation de la part de Nissan qui n'ait pas été révélée, de même que je n'ai pas établi avec Nissan de contrat visant à recevoir une rémunération fixe non divulguée".

Le président du tribunal, Yuichi Tada, a lu les accusations retenues contre le dirigeant. Il a déclaré que le maintien en détention de C.Ghosn avait était décidé car celui-ci présentait un risque de fuite du fait des logements dont il disposait à l'étranger. Yuichi Tada a aussi dit craindre que Ghosn tente de dissimuler des preuves.

Présomption d'innocence

La ministre française du Travail, Muriel Pénicaud, s'est exprimée dans ce dossier mardi matin. "La présomption d'innocence doit absolument être respectée", a-t-elle déclaré sur CNEWS. "Le plus important aujourd'hui c'est que cette présomption d'innocence soit respectée et qu'on veille à l'alliance Renault-Nissan. Il y a beaucoup d'emplois à la clef, il y a beaucoup de sujets économiques et sociaux."

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com