»
»
»
»
Consultation
Cotation du 23/05/2019 à 14h14 Renault -1,81% 50,030€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Carlos Ghosn prêt à "dire la vérité" le 11 avril

Carlos Ghosn prêt à "dire la vérité" le 11 avril

L'ancien patron de Renault et Nissan annonce sur le réseau social Twitter qu'il va s'exprimer.

Carlos Ghosn prêt à 'dire la vérité' le 11 avril
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'ancien PDG de Renault et ancien président de Nissan va parler... Carlos Ghosn a choisi le réseau social Twitter pour annoncer qu'il s'exprimerait lors d'une conférence de presse qui aura lieu le jeudi 11 avril. "Je suis prêt à dire la vérité sur ce qui se passe. Conférence de presse le jeudi 11 avril", annonce le dirigeant dans son message. Le compte qui a été créée au mois de mars et ne comporte qu'un seul message a été déclaré authentique par le réseau social.

Cette annonce tombe alors que selon la presse japonaise, le parquet de Tokyo envisage d'engager de nouvelles poursuites contre l'ex-président de Nissan pour abus de confiance aggravé, en lien avec des paiements suspects effectués à un partenaire commercial du constructeur à Oman, au Moyen-Orient.

Selon le journal 'Yomiuri', le parquet travaille sur une affaire de paiements suspects à un partenaire installé à Oman et des poursuites pourraient être engagées pour abus de confiance aggravé.

Dissocier le procès

Carlos Ghosn a été mis en examen le 10 décembre, pour dissimulation de revenus. Il aurait minimisé, dans les rapports de Nissan remis aux autorités boursières, une partie de ses revenus, à hauteur de 5 milliards de yens (40 millions d'euros) sur cinq années, de 2010 à 2015. La même opération aurait été effectuée sur la période de 2015 à 2018, pour une enveloppe de 4 milliards de yens (32 millions d'euros environ). L'intéressé nie les faits qui lui sont reprochés. Il aurait aussi transféré temporairement à Nissan des pertes financières personnelles durant la crise financière mondiale.

Les avocats de Carlos Ghosn ont demandé mardi à la justice japonaise de dissocier le procès de leur client de celui de son ex-bras droit Greg Kelly et de celui de Nissan, arguant qu'il n'aurait pas sinon un procès équitable.

En France, la justice a de son côté ouvert une enquête préliminaire sur les conditions de financement de son mariage au château de Versailles, dont Renault est mécène. Renault a signalé par ailleurs au parquet la semaine dernière avoir découvert l'existence de flux financiers suspects vers Oman . Le procès de l'ancien homme fort de Renault-Nissan au Japon pourrait commencer au mois de septembre.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com