»
»
»
»
Consultation
Cotation du 22/03/2019 à 17h37 Renault -3,68% 57,580€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Carlos Ghosn confirme avoir changé d'avocat !

Carlos Ghosn confirme avoir changé d'avocat !

L'ex-dirigeant revoit sa défense... De son côté, le conseil d'administration de Renault, réuni ce mercredi pour approuver les comptes annuels du constructeur automobile, envisagerait d'annuler jusqu'à 30 millions d'indemnités à son ex-PDG.

Carlos Ghosn confirme avoir changé d'avocat !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Carlos Ghosn a confirmé mercredi avoir changé d'avocat au Japon en vue de préparer son procès. Dans un bref communiqué, l'architecte de l'alliance entre Renault et Nissan (élargie plus récemment à Mitsubishi) remercie l'avocat Motonari Otsuru et ses équipes pour leur implication "durant la phase des interrogatoires", ajoutant, pour la "phase du procès (...) avoir décidé d'avoir recours aux services de maître Junichiro Hironaka".

"Je suis impatient de pouvoir me défendre, avec vigueur, et ce choix représente pour moi la première étape d'un processus visant non seulement à rétablir mon innocence, mais aussi à faire la lumière sur les circonstances qui ont conduit à mon injuste détention", poursuit Carlos Ghosn. La date du procès de l'ex-dirigeant, sous le coup de trois chefs d'accusation, n'a pas encore été fixée. Il est incarcéré depuis le 19 novembre au Japon en raison d'accusations d'inconduite financière.

L'avocat principal de Carlos Ghosn avait remis peu de temps avant sa démission au tribunal. L'information est tombée via un communiqué de son cabinet diffusé mercredi par un groupe représentant des journalistes étrangers au Japon.

Pas de parachute doré ?

Par ailleurs, le conseil d'administration de Renault, réuni ce mercredi pour approuver les comptes annuels du constructeur automobile, envisagerait d'annuler jusqu'à 30 millions d'indemnités à son ex-PDG, selon Reuters.

Le constructeur automobile devrait dans le détail annuler quelque 460.000 actions de performance attribuées à Carlos Ghosn depuis 2014-2015 et représentant aujourd'hui une valeur de 26 millions d'euros. Selon les sources de l'agence de presse, l'Etat français, premier actionnaire du groupe, aurait donné son feu vert.

Le conseil d'administration devrait également décider de ne pas verser une somme de quatre à cinq millions à Carlos Ghosn dans le cadre d'une clause de non-concurrence de deux ans. Carlos Ghosn a été contraint de quitter son poste de PDG de Renault en janvier, deux mois après son arrestation au Japon.

Un mariage qui questionne

Le dossier de l'ex-dirigeant s'est alourdi ces derniers jours : Renault a annoncé la semaine dernière avoir découvert qu'une contrepartie de 50.000 euros, dans le cadre de sa convention de mécénat avec le château de Versailles, avait été affectée au bénéfice personnel de Carlos Ghosn. Un porte-parole du groupe a précisé que le montant correspond à la valorisation de prestations offertes par le château au constructeur automobile en échange de son mécénat.

Ces informations, découvertes dans le cadre de vérifications lancées après l'arrestation de l'ex-PDG de Renault au Japon pour des soupçons de malversations financières en tant que président de Nissan, "nécessitent que des vérifications supplémentaires soient menées" et ont été transmises à la justice, selon le groupe. Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a réclamé la "transparence totale" dans ce dossier, dans la foulée des révélations. Carlos Ghosn, lui, s'est dit prêt à rembourser les 50.000 euros de son mariage.

Jean-Dominique Senard, le nouveau président de Renault, doit rencontrer cette semaine au Japon le directeur général de Nissan Hiroto Saikawa, pour discuter des moyens de renforcer les liens entre les deux constructeurs après l'éviction de Carlos Ghosn...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com