Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/07/2020 à 17h35 PSA Groupe (ex-Peugeot) +3,60% 14,545€
  • UG - FR0000121501
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Automobile : un plan de relance pas limité à l'électrique ?

Automobile : un plan de relance pas limité à l'électrique ?

Bruno Le Maire doit présenter un plan de relance pour redonner de l'air au secteur, touché de plein fouet par la crise économique liée à l'épidémie de nouveau coronavirus...

Automobile : un plan de relance pas limité à l'électrique ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Un coup de pouce à l'achat de véhicules propres, mais pas seulement ? En France, le grand plan de soutien au secteur automobile doit être annoncé en tout début de semaine prochaine. Sur France Info, le ministre de l'Economie et des Finance a promis de "relancer la consommation et la transformation vers un modèle plus durable... Cela veut dire soutien à l'achat de véhicules propres".

"Il faut que l'on fasse de cette crise un levier pour accélérer la transition écologique et pour encourager les Français à acheter des véhicules qui sont encore aujourd'hui trop chers pour eux", a expliqué Bruno Le Maire.

Une enveloppe pour l'électrique et l'hybride

Ainsi, les enveloppes proposées pour l'achat de voitures 100% électriques seraient maintenues, voire augmentées, avec un bonus passant de 6.000 à 8.000 euros, selon les informations des 'Echos'. Les flottes d'entreprises pourraient à nouveau en bénéficier, tout comme les hybrides rechargeables...

Mais selon les sources du quotidien économique, certains véhicules thermiques pourraient eux aussi être inclus dans le dispositif, alors qu'en cette période de crise, de nombreux observateurs plaident plus que jamais pour intensifier la lutte en faveur de l'environnement. L'essence et le diesel n'ont donc pas le vent en poupe...

400.000 voitures stockées

Mais environ 400.000 voitures attendent actuellement de trouver acheteur chez les concessionnaires, soit 10 milliards d'euros en valeur, selon le Centre National des Professions automobiles (CNPA), et il s'agit à 96% de voitures thermiques. "Il s'agit d'abord d'écouler ces stocks, et d'éviter des faillites en masse chez les distributeurs, qui emploient près de 200.000 personnes dans l'Hexagone", écrivent 'Les Echos'.

Le secteur automobile a été touché de plein fouet par la crise économique liée à l'épidémie de nouveau coronavirus. Les ventes se sont retrouvées au point mort dans de nombreux pays où elles avaient déjà ralenti, comme en Chine, tandis que les constructeurs ont dû fermer leurs sites de production à travers le monde...

Renault dans la tourmente

Selon 'Les Echos' et 'Le Canard Enchaîné' dans leurs éditions de mercredi, Renault envisagerait de fermer trois sites en France, Choisy-le-Roi (263 salariés), Dieppe (386 salariés) et les Fonderies de Bretagne à Caudan (385 salariés), puis d'arrêter dans un second temps la production de véhicules à Flins (Yvelines) qui emploie 2.600 salariés...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !