Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 24/08/2017 VOLKSWAGEN 0,00% 134,600€
  • VWP - DE0007664005
  •   SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Automobile : face à Tesla, Volkswagen ne veut pas finir dans le mur !

Automobile : face à Tesla, Volkswagen ne veut pas finir dans le mur !

Le patron du constructeur automobile allemand, Herbert Diess, a déclaré devant des hauts responsables du groupe que VW devra se transformer d'urgence s'il ne veut pas vivre une déconvenue telle que Nokia a subie dans les téléphones mobiles...

Automobile : face à Tesla, Volkswagen ne veut pas finir dans le mur !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le patron de Volkswagen tire la sonnette d'alarme ! Herbert Diess estime en effet que son groupe doit se transformer radicalement s'il ne veut pas subir le même sort que le finlandais Nokia. Ce dernier a perdu en quelques années, dans les années 2000, sa place de leader du marché des téléphones portables face à l'essor rapide des smartphones d'Apple !

Le président du directoire du groupe allemand, Herbert Diess, a ainsi déclaré jeudi devant des hauts responsables du constructeur automobile : "la grande question est : allons-nous assez vite ? Si nous continuons au rythme actuel, ce sera très difficile (...) L'ère des constructeurs traditionnels est terminée", a-t-il ajouté en évoquant ouvertement la montée en puissance de l'américain Tesla.

Volkswagen s'est fixé comme objectif de porter sa capitalisation boursière à 200 milliards d'euros, contre 91 MdsE actuellement, en réaménageant ses activités, en réduisant ses coûts et en développant les nouvelles technologies telles que les voitures connectées...

Vers un accord à l'amiable dans les procès du "dieselgate" ?

Mais comme les autres constructeurs traditionnels, le groupe doit faire face à la concurrence des entreprises technologiques dans la mise au point d'une voiture autonome, tout en s'adaptant au durcissement des règles contre les émissions polluantes prises au niveau européen...

Volkswagen, qui fait face depuis septembre au procès du "dieselgate", doit désormais mener de front son développement dans les logiciels et l'électronique, ainsi que la production de véhicules électriques et de batteries. "En résumé, c'est probablement le défi le plus difficile auquel Volkswagen ait jamais été confronté", a dit Herbert Diess.

Pour solder le scandale des logiciels d'émissions polluantes truqués, le groupe automobile a entamé des négociations pour solder à l'amiable le procès qui l'oppose à ses clients en Allemagne.

"Tuer les vaches sacrées"

Volkswagen va investir 60 milliards d'euros d'ici à 2024 dans le développement de véhicules électriques et hybrides et dans les technologies numériques. Le constructeur allemand prévoit de proposer pas moins de 75 versions de modèles de voitures électriques et une soixantaine d'hybrides.

"Je pense que nous pouvons réussir, mais pour cela il faut une transformation radicale du groupe" et "si besoin tuer des vaches sacrées", a-t-il dit jeudi, une possible allusion à des mesures d'économies supplémentaires alors que plusieurs marques du groupe ont annoncé l'année passée la suppression d'une dizaine de milliers d'emplois, dont 9.500 postes de moins prévus chez Audi, sa marque haut de gamme.

Avec 30 fois moins de voitures vendues, Tesla pèse presque autant que VW en Bourse

A titre de comparaison, le constructeur américain de véhicules électriques Tesla capitalise actuellement 93 milliards de dollars à Wall Street (environ 83 MdsE), soit presque autant que VW.

Le titre Tesla vient de doubler en quatre mois, et évolue à des niveaux record, le groupe ayant dépassé les attentes en termes de ventes en 2019, et ayant fait des débuts prometteurs en Chine. De son côté, l'action Volkswagen a gagné 22% en un an à la Bourse de Francfort. Autour de 178 euros à Francfort, il est loin de son plus haut historique inscrit en janvier 2008 à 352 euros.

En octobre, VW a revu en baisse ses prévisions de ventes d'automobiles, et s'attend désormais à une stabilité par rapport à 2018 (10,8 millions de véhicules), tandis que le groupe dirigé par Elon Musk n'a livré que 367.500 véhicules en 2019, ce qui représente tout de même un bond de 50% sur un an, et dépasse le consensus qui était logé à 361.000 véhicules l'an dernier.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !