»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/11/2018 à 17h36 Vallourec -1,40% 1,870€

Ascoval : réunion décisive à Bercy ce mercredi !

Ascoval : réunion décisive à Bercy ce mercredi !

La journée pourrait être décisive pour l'aciérie Ascoval. Une réunion de tous les protagonistes est prévue à Bercy. Selon 'Les Echos', le gouvernement a demandé au seul repreneur potentiel de présenter une offre sans Vallourec...

Ascoval : réunion décisive à Bercy ce mercredi !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Une réunion consacrée au sort de l'aciérie nordiste Ascoval est prévue mercredi à Bercy avec l'ensemble des protagonistes du dossier. Le député (PCF) du Nord, Fabien Roussel, a qualifié la rencontre de "décisive" et ajouté que "les choses bougent dans le bon sens", dans un entretien publié par l'agence 'AFP'.

L'aciérie Ascoval, basée à Saint-Saulve, dans le département du Nord, est menacée de disparition depuis la liquidation judiciaire en février de son principal actionnaire, Asco Industries. La justice lui a accordé mercredi dernier un sursis de deux semaines, jusqu'au 7 novembre...

Une offre de reprise sans Vallourec ?

Le 24 octobre, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, avait indiqué sur la radio 'RTL' que "je suis prêt à ce que l'Etat mette un euro d'investissement sur Ascoval dès lors qu'un euro d'investissement privé aura été trouvé pour un projet qui soit durable".

Selon le journal 'Les Echos', le gouvernement a demandé au groupe franco-belge Altifort, seul candidat à la reprise d'Ascoval, qui emploie environ 280 salariés, de présenter une offre sans l'aide de Vallourec,

"Le gouvernement a finalement demandé à Altifort (...) de revoir sa copie et de présenter un plan écartant toute participation de Vallourec", principal client et désormais premier actionnaire d'Ascoval, écrit ainsi le quotidien économique.

Sous pression concurrentielle, Vallourec a perdu 300 ME au 1er semestre

Dans un premier temps, le gouvernement avait appelé Vallourec à assumer ses responsabilités, en sachant que l'Etat détient environ 17% du capital du groupe, qui produit des tubes en acier sans soudures, notamment destinés à l'industrie pétrolière...

Altifort a présenté une première offre de reprise, mais elle impliquait que le sidérurgiste français Vallourec maintienne pendant un an et demi son niveau actuel de commandes. Or, Vallourec a refusé cette demande.

Selon une source à Bercy citée par 'Les Echos', "ce schéma ne fonctionne plus... Il conduirait à affaiblir Vallourec, qui a perdu 300 millions d'euros au premier semestre et reste sous forte pression concurrentielle au deuxième semestre".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com