Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 22/05/2020 à 23h20 Facebook +1,52% 234,910$
  • FB - US30303M1027
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Après le coronavirus, Facebook veut "mettre le paquet" sur le télétravail

Après le coronavirus, Facebook veut "mettre le paquet" sur le télétravail

La moitié des employés du célèbre réseau social pourront travailler de chez eux, de façon permanente, d'ici 5 à 10 ans.

Après le coronavirus, Facebook veut 'mettre le paquet' sur le télétravail
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Pandémie et confinement oblige, 95% du personnel de Facebook se trouve actuellement en télétravail, et cette situation devrait rester à peu près stable jusqu'à la fin de l'année, pour protéger les équipes... "Le coronavirus ne va pas disparaître avant longtemps", estime Mark Zuckeberg, le fondateur du groupe, qui comptait quelque 48.000 employés dans le monde à fin mars.

Selon une étude menée en interne, plus de la moitié des salariés de Facebook se disent plus productifs et efficaces en télétravail, et 20 à 40% seraient intéressés par la possibilité de travailler à distance de façon permanente.

Des réponses bien reçues par Mark Zuckerberg, qui ambitionne désormais de devenir "l'entreprise la plus en avance au monde sur le travail à distance".

La Silicon Valley évolue

La société prévoit même de recruter de manière "agressive" des salariés travaillant à distance, en particulier des profils d'ingénieur. "Comme beaucoup d'autres, nous étions très inquiets que la productivité s'écroule", avec l'épidémie de coronavirus, déclare le PDG dans une interview. "Ce n'est tout simplement pas le cas. Nous sommes au moins aussi productifs que nous l'étions auparavant, et certaines personnes rapportent l'être encore plus".

Le réseau social a fermé début mars son site de Menlo Park, en Californie, en raison du coronavirus. Facebook est la dernière et la plus grande entreprise technologique à annoncer un virage complet ou partiel vers un télétravail plus important - Twitter et Square Inc., tous les deux dirigés par Jack Dorsey, ont par exemple indiqué que leurs employés pourraient travailler à domicile de façon permanente s'ils le souhaitent... Une tendance qui pourrait changer radicalement la physionomie de la Silicon Valley, qui est depuis des décennies le temple des emplois technologiques bien rémunérés.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !