Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/08/2020 à 17h35 Air France KLM +5,19% 3,545€
  • AF - FR0000031122
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Air France : 14 syndicats demandent à être reçus par le gouvernement

Air France : 14 syndicats demandent à être reçus par le gouvernement

Presque tous les syndicats représentés dans le groupe souhaitent une rencontre avec le gouvernement pour préserver les emplois "à court et long terme"...

Air France : 14 syndicats demandent à être reçus par le gouvernement
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que plusieurs milliers d'emplois devraient être supprimés au sein d'Air France, touché de plein fouet par la crise liée au Covid-19, 14 syndicats ont demandé à être reçus par le gouvernement pour tenter d'éviter une vague de licenciements.

Dans une lettre ouverte adressée au ministre de l'Economie et au secrétaire d'Etat aux Transports, dévoilée lundi, l'intersyndicale précise vouloir faire part des "inquiétudes concernant les conséquences de la crise sanitaire que vient de traverser notre pays".

"Au-delà de ces craintes, nous souhaitons partager avec vous les solutions qui nous semblent les plus pertinentes pour préserver notre outil industriel et ses emplois à court et long terme", a-t-elle ajouté...

Cette lettre est signée par FO, premier syndicat de la compagnie, ainsi que par l'Unsa Aérien, la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, la CGT, Sud-Aérien, par les syndicats d'hôtesses et stewards (SNGAF, UNPNC, SNPNC, Unac et Unsa-PNC) et par ceux des pilotes Spaf et Alter. En revanche, le SNPL, syndicat de pilotes majoritaire chez Air France, n'est pas signataire.

Eviter "une destruction massive d'emplois"

"Concernant le prêt d'actionnaire que vous nous avez octroyé, il nous apparaît déterminant que celui-ci puisse être au service de la stabilité de notre structure financière et non à son détriment par des contreparties bien trop contraignantes", ont affirmé les syndicats. Ils estiment "tout aussi déterminant qu'il ne puisse être invoqué à l'appui d'une destruction massive d'emplois".

Pour rappel, Air France a obtenu une aide de 7 milliards d'euros de la part de l'Etat pour faire face à la quasi-paralysie de son activité, dont 4 milliards de prêts bancaires garantis à 90% par l'Etat et 3 milliards de prêt direct. En contrepartie, le gouvernement avait notamment demandé au groupe d'améliorer sa rentabilité et son impact environnemental...

"Un corps social malmené" depuis 2008

"A intervalle régulier, depuis la crise financière de 2008, le corps social s'est trouvé malmené", a par ailleurs indiqué l'intersyndicale, rappelant que le groupe avait déjà supprimé "environ 15.000 postes". "Comme la délocalisation de nombreuses industries de notre pays vers d'autres contrées, l'activité du secteur aérien, et ses emplois, se sont trouvés cannibalisés par des compagnies utilisant le dumping fiscal et social quand elles ne jouissent pas directement de subventions", ont déploré les 14 syndicats.

Le plan de restructuration d'Air France, pour s'adapter la baisse de 20% des capacités prévue en 2021, sera présenté le 3 juillet aux représentants du personnel. Selon les informations des 'Echos', les réductions d'effectifs devraient se situer entre 8.000 et 10.000 emplois pour l'ensemble du groupe Air France, en incluant la filiale régionale Hop!...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !