Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/05/2021 à 10h36 Groupe ADP (ex-Aeroports de Paris) -1,73% 113,550€
  • ADP - FR0010340141
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Aérien : le niveau de trafic de 2019 pourrait être retrouvé entre 2024... et 2027

Aérien : le niveau de trafic de 2019 pourrait être retrouvé entre 2024... et 2027

Le prix des billets d'avion va augmenter, avec le prix des carburants, estime le patron d'ADP.

Aérien : le niveau de trafic de 2019 pourrait être retrouvé entre 2024... et 2027
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Bientôt une reprise du trafic aérien, alors que la vaccination contre le coronavirus progresse dans le monde ? "Le trafic est comme un coureur, il est dans les starting-blocks", a estimé sur franceinfo Augustin de Romanet, PDG du groupe ADP. "Nous sommes dans l'attente de connaître la dimension de la reprise, mais nous savons qu'elle va exister...".

Concernant le niveau de trafic, il "estime que le niveau de 2019 pourrait être rejoint entre 2024 et 2027". "Personne ne sait aujourd'hui quelles sont les requêtes sanitaires pour aller dans tel ou tel pays d'Asie... pays d'Asie qui eux-mêmes vont mettre beaucoup de temps à nous accueillir comme touristes", a-t-il expliqué.

Augustin de Romanet a précisé que les comportements ont été profondément modifiés dans le tourisme d' affaires, avec la tenue des réunions en visioconférence qui se déroulent de manière de plus en plus fluide grâce aux améliorations technologiques, ce qui va désormais freiner les voyages.

Les mentalités changent !

"Le code de bonne éducation a changé... Il y a encore deux ans, il était mal élevé de ne pas aller à l'autre bout de la planète pour voir le partenaire avec qui vous alliez signer un contrat. Aujourd'hui, il est mal élevé d'aller émettre du CO2 pour une réunion qui va durer deux heures", a encore expliqué le patron d'ADP.

L'avion plus cher ?

"Il y aura dans les vingt années qui viennent une lutte pour l'énergie dans le monde, pas seulement dans l'aviation... Pour décarboner le monde, il va falloir faire preuve d'innovation, et l'aviation n'y échappera pas... Et comme je ne suis pas ami de l'augmentation des impôts, je suis ami du fait que le consommateur paie ce qu'il utilise. Et comme le consommateur d'avion va devoir avoir recours à des équipements plus onéreux, je pense que le prix de l'avion va légèrement augmenter".

"Les prix des avions eux-mêmes vont augmenter, avec des technologies plus onéreuses. A partir de là, le carburant va augmenter, puisque les pouvoir publics vont pousser pour plus de biocarburants", a détaillé Augustin de Romanet. Tout cela va faire monter la facture, et "je préfère que ce soit le consommateur qui paie plutôt que le contribuable !". "Il faudra donc que l'avion coûte plus cher"...

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !