Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/07/2020 à 17h36 Air France KLM +1,84% 4,100€
  • AF - FR0000031122
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Aérien : fin de partie pour Lufhansa sur le DAX allemand ?

Aérien : fin de partie pour Lufhansa sur le DAX allemand ?

Le titre a plongé de plus de 40% depuis le début de l'année, très fortement touché par la crise liée au coronavirus.

Aérien : fin de partie pour Lufhansa sur le DAX allemand ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le transporteur emblématique allemand devrait sortir du DAX, l'indice boursier de référence de Francfort, pour la première fois depuis sa création il y a plus de trente ans !... Lufthansa, qui a validé cette semaine un plan de sauvetage de l'État de 9 milliards d'euros, a vu son titre plonger de près de 40% cette année en bourse, la plupart des avions ayant été cloués au sol en raison de la pandémie de coronavirus.

Conséquence, la capitalisation de la compagnie aérienne a fondu pour tomber environ à 4,8 milliards d'euros. Cela en fait le 61ème plus grande entreprise allemande en valeur de marché, tandis que le DAX est réservé aux 30 plus importantes du pays...

Les analystes pessimistes

D'habitude, les modifications dans la composition de l'indice DAX ne sont réalisées qu'une fois par an, mais les pertes de Lufthansa sont si lourdes que la sortie pourrait être plus rapide, dès la fin du trimestre, selon l'agence de presse Bloomberg.

Les deux tiers des analystes qui suivent le dossier du transporteur recommandent à leurs clients de vendre leurs actions, et l'objectif de cours moyen parmi ceux suivis par Bloomberg suggère une baisse de 29% du titre, contre un gain de 20% attendu pour la société mère de British Airways, IAG.

Plan de sauvetage

Plombée par la pandémie de Covid-19, la Lufthansa a vu ses résultats se dégrader fortement au premier trimestre avec une perte nette de 2,1 milliards d'euros. Alors que le deuxième trimestre s'annonce tout aussi compliqué (le trafic des compagnies du groupe a chuté de 98,1% en avril), la direction a prévenu qu'elle allait devoir lancer une restructuration drastique pour faire face à une situation inédite.

Le conseil de surveillance a approuvé lundi un plan de sauvetage public de 9 milliards d'euros qui prévoit notamment une prise de participation de 20% de l'Etat allemand dans le transporteur...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !