»
»
»
»
»

Consultation

Cotation du 23/04/2019 à 09h00 GEA - Grenobloise d'Electronique et d'Automatismes +0,56% 89,500€
  • GEA - FR0000053035
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

GEA - Grenobloise d'Electronique et d'Automatismes : voie dégagée ?

voie dégagée ?
-

Achetez pour le moyen terme

(Boursier.com) — 1 milliard d'investissements. Selon le quotidien "Les Echos" daté du 22 mars 2000, les sociétés françaises d'autoroutes serait prêtes à unifier leurs systèmes de télépéages, moyennant 1 MdF d'investissements. En fait, la société GEA, que nous avons contacté tempère ces chiffres et estime qu'une part importante de ce montant revient aux dépenses d'infrastructures en génie civil. Mais le n°1 français des équipements d'autoroute apparaît particulièrement bien placé pour profiter de la manne, d'autant qu'il fournit déjà 8 des 9 sociétés d'autoroutes en France et qu'il vient de signer un premier contrat d'installation de télépéages auprès des Autoroutes du Sud de la France.

Sous-évalué. Dans nos précédents articles, nous avons mis en avant les faibles ratios de valorisation de la société grenobloise : avec un PER 2000 de 9 fois les résultats attendus, GEA est traité par le marché comme une société cyclique, qualificatif qui ne correspond en rien à la réalité. En dépit de son irrégularité, GEA doit être considérée comme une valeur de croissance, avec une progression moyenne de son activité de 25 % par an sur la dernière décennie. Par ailleurs, face au gel du nombre d'autoroutes en France, le groupe dispose de 2 puissants relais de croissance : l'internationalisation (il effectue une percée au Brésil et en Chine) et... les télépéages. Enfin, GEA pourrait être un jour promu au rang de valeur technologique, tant il est vrai que les prestations immatérielles prennent de l'ampleur. Pour donner un ordre d'idée, il suffit de rappeler que l'équipe informatique au sein du groupe représente un tiers des effectifs.

Pour le moyen terme. Visiblement, les investisseurs se montrent circonspects par rapport au dossier et on voit mal ce qui pourrait les faire changer d'avis à court terme. En tout état de cause, GEA nous apparaît être l'un des vecteurs les moins risqué pour jouer les nouvelles technologies. Il affiche une structure financière particulièrement saine, ce qui pourrait être utilisé dans le cadre d'opérations de croissance externe. GEA mène également une réflexion en vue de réaliser une diversification complémentaire. Ce sera peut-être le déclic pour faire enfin décoller l'action..

Cours à la date du conseil : 20,90€

— ©2000-2019, Boursier.com

Partenaires de Boursier.com