Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Conseils
»
Historique
»

Consultation

Cotation du 18/01/2021 à 10h18 Gaumont +2,09% 122,000€
  • GAM - FR0000034894
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Gaumont : Si ce n'est toi, c'est donc ton frère

Si ce n'est toi, c'est donc ton frère
-

Acheter vers 60 euros

(Boursier.com) — Secteur stratégique. La lutte qui a eu lieu l'hiver dernier dans le capital de Pathé a tourné à l'avantage du tandem Canal+/Vivendi après une brève tentative d'intursion de TF1 rapidemant maîtrisée. Jérôme Seydoux le patron du groupe en a profité pour souligner la décote excessive supportée par son holding trop longtemps boudé par la bourse. L'enjeu du secteur est ainsi ressorti au grand jour. Les participations de Pathé dans CanalSatellite et BSB, associées à un très beau catalogue de films ont constitué des arguments suffisants qui ont fait réagir Canal et son actionnaire Vivendi face aux appétits de la concurrence. Un enjeu patrimonial qui explique les PER supérieurs à 50 affichés par la valeur Pathé malgré la récente correction accusée par le titre.

Un beau catalogue. En retard sur son concurrent, Gaumont, piloté par Nicolas Seydoux, se paie seulement 15 fois les résultats attendus cette année. Il est vrai que Gaumont ne dispose pas de participations stratégiques dans la télévision satellite mais peut toutefois mettre en avant la qualité de son portefeuille de films, atout non négligeable, dans un contexte exacerbé de concurrence entre les chaînes de télévision à la recherche de programmes. Gaumont produit non seulement des films pour le cinéma et la télévision mais dispose aussi d'un réseau de projection en pleine expansion avec le développement rapide des multiplexes. Après l'inauguration du complexe parisien proche de l'Aquaboulevard fin 98, de nouvelles ouvertures sont prévues au Havre, à Lille et à Rouen cette année. La fréquentation des salles, en hausse de 21% en 1998, en profitera encore sur l'exercice en cours.

Dans l'attente de Jeanne d'Arc. Dans la production, après les énormes succès des "Couloirs du Temps" et du "Diner de Cons" l'année dernière, Gaumont mise gros sur la prochaine "super-production" de Luc Besson "Jeanne d'Arc" aidé par un casting époustouflant. A ce sujet, Nicolas Seydoux devrait en dire plus à l'occasion de l'assemblée des actionnaires du 29 avril prochain. En attendant, les sorties de films à plus petit budget comme "L'âme soeur" ou "Mille bornes" n'ont pas rencontré le succès escompté, le "Schpountz" de Gérard Oury pas encore sur les écrans ne devrait pas inverser la tendance. En revanche, l'adaptation du best-seller "La bicyclette bleue" pour la télévision devrait constituer l'un des évènements de l'année sur le petit écran.

Décote affichée. Malgré les nombreuses incertitudes qui caractérisent le métier de Gaumont, la progression attendue de la fréquentation des salles obscures et la richesse du catalogue du groupe sont des atouts mal valorisés par le marché. Sur le plan des résultats, un bénéfice net de 110 millions de francs semble un objectif parfaitement tenable cette année, résultat qui n'est capitalisé que 15 fois dans les cours actuels.

Un fond de commerce encore mal valorisé. Selon nous, un cours dans la zone des 75 à 77 euros refléterait mieux le fonds de commerce de Gaumont, ce qui constitue notre objectif de cours pour le moyen terme. En cas d'opétation hostile (difficile au vu du tour de table), la bataille ne se déroulerait pas à moins de 100 Euros par action soit une valorisation totale de 2,5 Mds de francs. On peut accumuler la valeur proche des 60 Euros dans une optique de moyen terme..

— ©1999-2021, Boursier.com