»
»
»
»
»

Consultation

Cotation du 25/09/2015 Société d'Edition de Canal Plus 0,00% 7,990€
  • AN - FR0000125460
  • SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Société d'Edition de Canal Plus : Objectif en vue.

Objectif en vue.
-

Achat de moyen terme.

(Boursier.com) — Comme c'était prévisible, l'arrivée en grande pompe du très redouté Rupert Murdoch dans le Landerneau télévisuel européen a provoqué un véritable séisme dans le paysage audio-visuel franco-italien. Allié à TF1, le magnat de la presse australienne déjà présent en Grande-Bretagne (BSB, The Sun...) s'est dit prêt à lancer un deuxième bouquet numérique en Italie aux côtés de Telecom Italia, en concurrence directe avec celui de Telepiu (500.000 abonnés) contrôlé par C+. En France, Murdoch épaulerait TF1 pour mener à bien son projet de chaîne destinée aux 15-35 ans dont le lancement est prévu à l'horizon 2000.

"Sur cet effet d'annonce, C+ accusait immédiatement le coup en bourse avant d'entreprendre une contre-attaque rondement menée: -Grâce à un lobbying efficace, certains hommes politiques italiens sont montés au créneau pour dénoncer le risque de faire entrer le loup Murdoch dans la bergerie transalpine. -Sous la pression politique, Telecom Italia s'est dit plus hésitant à partager sa table avec ""JR"" Murdoch, allant jusqu'à remettre en question l'utilité même d'un second bouquet numérique en Italie. Certaines négociations avec C+ auraient même été relancées, la RAI ayant, quant à elle, déjà rejoint Telepiu. -En France, la perspective de l'alliance entre TF1 et le terminator australien a fait tiquer M6 menacé dans son coeur de cible: la jeunesse. Le message de la direction de M6 est clair: une nouvelle chaîne destinée à un public jeune est indésirable à bord de TPS au sein duquel TF1 et M6 sont associés."

"C+ n'en demandait pas tant. Force est de constater que le groupe de Pierre Lescure dispose toujours d'une position enviable sur le vieux- continent qu'il sera difficile de déboulonner. Tout en maintenant ses concurrents à une distance respectable, C+ peut se féliciter d'être en passe de retrouver le chemin de la rentabilité, le coûteux rachat de Nethold étant quasiment digéré. 1999 devrait ainsi marquer le retour à un ""petit"" profit proche de 200 mf selon une première approche, ce même si tous les paramètres ne sont"
pas encore en place comme, par exemple, la nouvelle loi pour l'instant repoussée sur l'audiovisuel qui pourrait voir une taxation accrue des recettes publicitaires des chaînes privées. Au-delà de ces considérations chiffrées, C+ s'affirme surtout comme la pierre angulaire du redéploiement du groupe Vivendi sur le multimédia au sens large. La reconquête boursière nous semble belle et bien en marche pour C+ ..

— ©1998-2019, Boursier.com

Actualités Société d'Edition de Canal Plus

Partenaires de Boursier.com