Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Conseils
»
Historique
»

Consultation

Cotation du 13/08/2020 à 17h35 Thales -0,62% 70,500€

Thales : Objectif 2000

Objectif 2000
-

Conservez

(Boursier.com) — L'annonce d'une baisse de 50% du bénéfice net semestriel de Thomson CSF à 275 mf n'a pas provoqué de panique sur le marché, les analystes considérant l'année 98 comme un exercice de remise à plat des comptes après l'intégration des activités spatiales d'Alcatel, de Dassault Electronique et d'Aérospatiale dans le périmètre du groupe. Avec un CA de plus de 50 Mds de francs, contre 38 Mds en 97, le groupe aborde une nouvelle page de son histoire assis sur une situation financière confortable, avec 16,7 Mds de francs de fonds propres et une trésorerie nette de plus de 6 Mds de francs ce qui donne un actif net par action de 135 francs.

Cette mise en oeuvre de la nouvelle structure du groupe pèsera sur les comptes qui pourraient même faire apparaître un déficit sur l'ensemble de l'exercice selon les dernières estimations de la direction (le coût global de l'opération dépasserait les 3Mds de francs). Au niveau de l'exploitation, au premier semestre, la marge opérationnelle a augmenté de 5,5 à 5,6 %, le but étant de progresser vers les 10% d'ici 3 ans. Avec un bénéfice d'exploitation par action de 20 francs anticipé pour l'an 2000 après 15 francs en 1999, le titre apparaît peu valorisé (environ 10 fois). Le discours très volontariste de la direction devra toutefois se vérifier dans les faits.

L'aspect politique de ce dossier est aussi à prendre en compte , Serge Tchuruk le patron d'Alcatel ayant du mal à faire passer sa vision des choses auprès du gouvernement après le rapprochement intervenu entre Matra et Aérospatiale. Une divergence de vue qui explique sa démission récente du conseil d'administration d'Aérospatiale. L'idée de Serge Tchuruk était de prolonger la coopération des deux groupes mise en place dans les satellites vers les missiles, avec la création d'une société commune qui aurait intégré l'anglais GEC. Un plan définitivement contrarié par l'alliance Matra-Aérospatiale. La prochaine présentation du nouveau périmètre du groupe devrait remettre les pendules à l'heure. Le pari nous semble toujours jouable pour le moyen-long terme. Conservez les titre obtenus à l'échange avec Dassault Electronique en juillet..

— ©1998-2020, Boursier.com