Cyber Press Publishing
  • CYP - FR0000065922
  • + Ajouter à : Mes Listes

Cyber Press Publishing : La "presse de demain" va bien

La "presse de demain" va bien
-

N'achetez que sur repli

(Boursier.com) — Tout va bien. Le spécialiste de l'édition de magazine couplés avec des Cédéroms, introduit l'an passé en bourse, va bien. Non seulement son cours de bourse se tient bien après l'envolée qu'il a connu depuis les premiers cours coté, mais en plus, le résultat net qu'il vient de publier ressort en ligne avec les prévisions, en hausse de 41% à 1,3 Millions d'euros.

L'incertitude concernant la TVA est levée. Pourtant, ce résultat tient compte d'une charge exceptionnelle concernant le taux de TVA supporté par certains titres. Lors de notre dernier article, nous estimions que cette incertitude pesait sur le titre, voici cette dernière désormais levée. Dans son communiqué, Cyber Press se félicite du "bon maintien des titres et des parts de marché sur le secteur très concurrentiel du jeu vidéo".

Relais de croissance à l'international. Nous gardons toutefois à l'esprit que le véritable bijou de la société reste "Cine-Live", qui tire à 100.000 exemplaires. Ce succès a donné des ailes au groupe qui a lancé récemment "Music-Up", un magazine avec cédérom consacré à la musique. Le groupe a dans ses cartons d'autres projets séduisants comme un magazine sur l'automobile dont le succès sur un marché pourtant saturé ne pourrait que surprendre. En attendant, le groupe garde un oeil sur l'international, notamment l'Allemagne qui pourrait constituer un relais de croissance intéressant de par l'adéquation entre les attentes de la population et les produits du groupe. L'international pourrait d'ailleurs passer par des acquisitions.

La valeur continue de se payer cher. Nous sommes, d'un point de vue fondamental, convaincus par la stratégie menée, d'autant que les résultats n'ont pas déçu. Mais le niveau de capitalisation actuel ne nous paraît pas pouvoir générer une nouvelle poussée de fièvre du titre. Même si le concept inité par le groupe paraît porteur, les nouveaux titres disposent d'une faible visibilité quant à leur contribution future à la rentabilité..

— ©1999-2021, Boursier.com